Actualités
|
Publié le 9 Septembre 2021

Procès 13-Novembre - Historique et hors-norme

Le procès des attentats du 13-Novembre de Saint-Denis et de Paris s'est ouvert mercredi. Vingt accusés sont jugés pour les attaques au Stade de France, sur les terrasses, et au Bataclan. Mais ce sont les noms des 130 victimes qui résonnent dans nos cœurs.

Le procès "fleuve" des attentats du 13-Novembre va durer neuf fois. Près de 1800 parties civiles et plus de 330 avocats sont attendus.

Alors que les noms des 20 accusés se font régulièrement entendre dans la salle d'audience, ce sont bien les noms des 130 victimes des attentats qu'il faut garder en mémoire. C'est ce qu'a souhaité la radio RCJ en diffusant, avant sa Matinale, les prénoms et noms de celles et ceux qui ont payé de leur vie le prix du terrorisme.

 

A l'ouverture du procès, le président de la cour d'assises Jean-Louis Périès s'est exprimé à l'occasion d'un propos liminaire inédit :

« Nous commençons un procès qualifié d’historique et de hors-norme. Historique certainement car les faits sont déjà inscrits, par l’intensité dramatique, dans les événements internationaux de ce siècle. Hors normes, oui au vu du nombre des intervenants et des victimes. […]

Il faut intégrer aussitôt la norme. Ce qui importe, c’est le respect de la norme, avec le respect de chacun, à commencer par le respect des droits de la défense… C’est un rappel superflu mais il est nécessaire de le préciser. Notre cour d’assises a pour fonction d’examiner les charges, et d’en tirer les conséquences au plan pénal, après avoir entendu les paroles de chacun. Nous devons tous garder à l’esprit cette finalité noble, et conserver ce cap pour maintenir la justice dans sa dignité. »

 

Pour suivre les audiences en direct sur Twitter, voici quelques comptes de journalistes qui nous font vivre les temps forts du procès :

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.