Etudes du CRIF
|
Publié le 12 Juin 2008

Etudes du Crif n°14 : Les détours du rapprochement judéo-arabe et judéo-musulman à travers le monde

Ce numéro 14 des Études du Crif sur les détours du rapprochement judéo-arabe et judéo-musulman à travers le monde est un long panorama. Ce texte est trop engagé ? Oui. Il ne dit rien de l’extrémisme, de l’intégrisme, du terrorisme et de l’antisémitisme ? Certes. De plus, il évite de trop s’interroger sur l’efficacité réelle de ce qui est présenté ici. Malgré tout, ce nouveau numéro des Études du Crif a le mérite d’exister, malgré de nombreux passages subjectifs.

Le chiffre

Guivat Haviva permet chaque année à 25.000 personnes de se rencontrer.
L'institut Givat Haviva est né en 1949. Sa mission consiste à éduquer les populations juives et arabes israéliennes à la paix, la démocratie, la coexistence et la solidarité sociale.

Alors quel est l'état des lieux aujourd'hui du rapprochement entre Arabes et Juifs ou entre Juifs et musulmans? Existe-t-il seulement? Qui en sont les acteurs? Y-a-t-il quelque viatique qui n'ait pas été essayé?

Les auteurs de ce texte veulent volontairement taire tout ce qui nous oppose, toutes les récriminations réciproques de l’une ou l’autre partie, pour mettre l’accent sur tout ce qui nous unit, pour permettre à nos enfants d’envisager un avenir plus serein, plus radieux et d’apprendre dès le plus jeune âge la tolérance et le respect de l’autre.
Ne doit-on pas tendre la main ? Ne faut-il pas tenter de réduire les tensions ? Ne convient-il pas de rejeter fermement les stéréotypes ? Ne doit-on pas lutter contre les préjugés ? Les Arabes et les Israéliens doivent ils passer leur temps à s’ignorer ? À se regarder en chiens de faïence ? Ou à s’entretuer ?
Parce que nous pensons que le flot d’incompréhension doit cesser...
Parce qu’il importe de mesurer ce que Juifs et musulmans peuvent faire ensemble...
Parce qu’un jour, les armes devront se taire...
Parce que le heurt des ignorances est insupportable...
Parce que nous refusons le choc des civilisations ou des religions...
Parce que le monothéisme se conjugue à trois voix...
Parce que nous sommes les enfants d’Abraham...
Nous devons nous parler.
Nous devons nous rencontrer. Nous devons réapprendre à nous connaître. Nous devons croire que l’Homme n’est pas voué à ignorer son prochain, mais à penser au devenir de l’Humanité.
Nous devons tout faire pour conforter ce choix : le choix du dialogue.
 
Albert Cohen, Président de la Commission du Crif des Relations avec les Musulmans
Marc Knobel, Directeur de la publication des Etudes du Crif
14

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.