Le CRIF en action
|
Publié le 15 Janvier 2009

Isidore Aragones organise un voyage de solidarité du CRIF-Marseille Provence en Israël

Isidore Aragones organise un voyage de solidarité du CRIF-Marseille Provence en Israël


Question :Le CRIF de Marseille-Provence organise un voyage de solidarité qui partira de Marseille le samedi soir 17 janvier 2009 très tard pour revenir le lundi 19 janvier 2009… Pour quelles raisons ?
Réponse : Nous avons organisé une manifestation très forte et nous avons ressenti le besoin d’être au plus près d’Israël. Nous avons donc tout mis en œuvre pour organiser un voyage convenable. Il s’agira de voir ce qui se passe dans les villes près de Gaza et de rencontrer les maires des villes concernées.
Question : Vous allez résider à Sderot ?
Réponse : Nous irons dans la ville de Sderot et nous passerons par la ville d’Ashkelon, où nous résiderons et nous rencontrerons les habitants. Je rappelle que ces villes ont été bombardées par le Hamas. Nous nous rendrons aussi dans les hôpitaux pour visiter les malades ou les blessés.
Question : Vous vous attendez à voir quoi ?
Réponse : Des gens qui souffrent, simplement. Les bonnes âmes prétendent que les roquettes du Hamas sont inoffensives alors que ce mouvement terroriste met en joue Israël depuis une huitaine d’années déjà. C’est pour cela que nous voulons emmener des journalistes avec nous. Nous voulons qu’ils sachent comment réagissent les israéliens qui vivent dans ces villes : les enfants sont perturbés, des roquettes ont été lancées dans des écoles, des crèches ! Nous voulons qu’ils entendent et qu’ils voient.
Question : Si je comprends bien, vous souhaitez donc qu’ils comprennent qu’il y a aussi des victimes israéliennes ?
Réponse : Des victimes israéliennes qui ont des explications à donner, des témoignages à apporter et des souffrances à expliquer.
Question : Vous éprouvez de la compassion pour les victimes israéliennes. En éprouvez-vous pour les victimes civiles palestiniennes ?
Réponse : Bien entendu, chaque fois qu’un homme ou un enfant décède, nous compatissons. Et nous souffrons beaucoup chaque fois qu’il y a des enfants palestiniens qui tombent. Mais, nous devons rappeler que ces enfants sont pris en otage par le Hamas.
Question : Quels sont les premiers mots que vous prononcerez à Sderot ?
Réponse : Les premiers mots seront pour les habitants de cette ville. Je leur dirai que nous sommes solidaires d’eux.
Propos recueillis par Marc Knobel
Photo (Isisdore Aragones et les membres du CRIF Marseille Provence) : D.R.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.