Le CRIF en action
|
Publié le 25 Septembre 2013

Christophe Bigot à la Commission d’études politiques

À quelques semaines de son départ de l'ambassade de France en Israël, Christophe Bigot a été reçu par la Commission d'Études Politiques du CRIF, présidée par le Professeur Raoul Ghozlan. Il a fait part au CRIF de son enthousiasme pour Israël, seule démocratie au Moyen-Orient, pendant les années de son mandat.

« Il a affirmé être pleinement conscient de l'importance de la sécurité d'Israël, mais aussi de l'avancement du processus de paix avec les Palestiniens »

Pour être en phase avec ce pays, il fallait connaitre son histoire, sa religion, ses mœurs, sa langue et ses institutions. Pour Rosh Hashana, il s’est dit « heureux » d’avoir « trempé la pomme dans le miel ». Il a confié avoir partagé les joies - libération de Gilad Shalit - et les peines de ce pays - tirs de missiles sur Sderot, victimes des attentats meurtriers... Il a évoqué de même, sa satisfaction d’avoir été à l’origine des journées de développement économique franco-israéliennes et d'avoir participé les venues du prix Nobel de physique et de Johnny Halliday en Israël. Il a dit avoir été impressionné par ses contacts avec les francophones d'Israël, qui l’ont aidé à réaliser que cette population attend beaucoup de la France.

 

Il a ajouté être pleinement conscient de l'importance de la sécurité d'Israël, mais aussi de l'avancement du processus de paix avec les Palestiniens. Il a affirmé comprendre la prudence et la vigilance d'Israël face aux révolutions arabes et au danger du nucléaire iranien.

 

Enfin, il a expliqué qu’il était important pour lui d'être aux côtés du Président François Hollande et du Premier ministre Benjamin Netanyahu, à Toulouse, pour rendre hommage aux victimes de Mohamed Merah. 

Nos réseaux sociaux en direct

#CultureJ - Le 14 février 1349, deux-mille juifs de Strasbourg - hommes, femmes et enfants - sont traînés au cimetière de la ville et brûlés vifs sur un immense bûcher. La peste noire vient de s'abattre sur l'Europe, et à une époque où on ne sait rien des bactéries, les coupables sont tout trouvés : les juifs !

Ailleurs en Europe, tout au long du moyen-âge, les juifs sont accusés d'empoisonner les puits, et rien n'empêche les massacres, pas même une bulle du pape.

Les progrès de la médecine ont effacé cette calomnie... Enfin presque : quelqu'un a trouvé le moyen de la répéter hier devant le Parlement européen (http://f24.my/292jmzZ)... Plus sur le pogrom de Strasbourg : http://bit.ly/28SNOL3. Bon week-end / shabbat shalom !

#ACTU - L'association des Amis du Crif pense fort aujourd'hui à son ami Hubert Allouche, président du Crif Languedoc-Roussillon qui s'est éteint ce matin. Un mensch.

#MémoireJ - C'est avec une immense tristesse que nous vous faisons part du décès d'Hubert Allouche, Président du Crif Languedoc-Roussillon. Hubert Allouche était un militant de longue date du Crif. Toutes nos pensées vont vers lui. Nous sommes de tout cœur avec sa famille.

Francis Kalifat, Président élu du Crif, a adressé ces mots : "Je suis atterré par la disparition d'Hubert. Le Crif est en deuil. Il vient de perdre un militant infatigable et déterminé qui a mené jusqu'au bout à Montpellier et dans la région un combat incessant pour la défense de la communauté juive et pour Israël."

Le Crif perd un grand Président régional, et moi je perds un ami. A sa femme, à ses enfants et à tous ses proches, j'adresse mes condoléances attristées et toutes mes pensées.

Hubert restera un exemple pour nous tous. Que sa mémoire soit bénie."

> Notre hommage sur le site du Crif : http://bit.ly/28Rzf9O

#MémoireJ - C'est avec une immense tristesse que nous vous faisons part du décès d'Hubert Allouche, Président du Crif Languedoc-Roussillon. Hubert Allouche était un militant de longue date du Crif. Toutes nos pensées vont vers lui. Nous sommes de tout cœur avec sa famille.

Francis Kalifat, Président élu du Crif, a adressé ces mots : "Je suis atterré par la disparition d'Hubert. Le Crif est en deuil. Il vient de perdre un militant infatigable et déterminé qui a mené jusqu'au bout à Montpellier et dans la région un combat incessant pour la défense de la communauté juive et pour Israël."

Le Crif perd un grand Président régional, et moi je perds un ami. A sa femme, à ses enfants et à tous ses proches, j'adresse mes condoléances attristées et toutes mes pensées.

Hubert restera un exemple pour nous tous. Que sa mémoire soit bénie."

> Notre hommage sur le site du Crif : http://bit.ly/28Rzf9O

Une équipe universitaire du Technion développe des nanomédicaments pour guérir le cancer de l’estomac...

Les leaders d'extrême-droite européens ont immédiatement réagi à l'annonce du résultat du référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

« Si les juifs ne peuvent pas vivre en Suède, je le ressens comme un échec personnel », a déclaré Siavosh Derakhti

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.