Le CRIF en action
|
Publié le 8 Janvier 2013

Le B’nai B’rith rencontre Richard Prasquier

Richard Prasquier, Président du CRIF, a tenu lundi 7 janvier 2013 une conférence organisée par le B’nai B’rith France et le B’nai B’rith Ile de France au Centre Jérôme Cahen à Neuilly-sur-Seine, sur le thème de la montée actuelle de l’antisémitisme en France et en Europe. 

Devant une salle comble et attentive, Richard Prasquier a présenté une analyse détaillée et argumentée de l’accélération et de l’aggravation des actes antisémites en France au cours de l’année écoulée

Cette rencontre s’est déroulée en présence notamment de Serge Dahan, Président du B’nai Brith France, d’Aris Hauptshein, Président du B’nai B’rith Ile de France, d’Yves-Victor Kamami, membre du B’nai B’rith Europe et du Bureau exécutif du CRIF, et de nombreux présidents de Loges du B’nai B’rith venus de toute la région.

 

Devant une salle comble et attentive, Richard Prasquier a présenté une analyse détaillée et argumentée de l’accélération et de l’aggravation des actes antisémites en France au cours de l’année écoulée, en particulier depuis la tragédie de Toulouse, de leurs origines et de leur nature. Il a notamment été question de l’antisionisme, de l’islamisme radical, de l’influence de certains pays étrangers et du rôle de certains médias.

 

Le Président du CRIF a par ailleurs analysé cette montée de l’antisémitisme plus largement en Europe et la réponse des pouvoirs publics face à ce fléau qui ronge nos sociétés. À l’issue de son intervention, un long et intense échange avec la salle a permis d’aborder de nombreuses facettes de cette épineuse question et les réponses que la communauté juive en particulier, et la communauté nationale en général, doivent tenter d’y apporter malgré les difficultés et les obstacles qui ne cessent de s’accumuler. Ce débat particulièrement intéressant s’est provisoirement achevé sur la promesse faite par Serge Dahan, président du B’nai B’rith, de renouveler désormais tous les ans cette rencontre utile et constructive avec le Président du CRIF.

 

Photo : © 2012 Erez Lichtfeld

Nos réseaux sociaux en direct

GOAL!!!! Israeli soccer star & national team member, Eran Zahavi, will be designated an "Ambassador for Peace in Sport" today by former President Shimon Peres שמעון פרס. The honor is in recognition of Zahavi's involvement in efforts for peace and tolerance through football in Israel and beyond:

#ACTU - En vous inscrivant à la newsletter du CRIF, c'est l'actu du monde entier qui vient à vous : http://bit.ly/1XM7yEN.

Le parti travailliste britannique avait remercié la société en raison de son travail dans les prisons israéliennes

Un membre de l’équipe du lycée de Binyamina affirme que la victoire à Shanghai prouve que l’Etat juif est un leader en technologie

Le sauvetage humanitaire est parfois vétérinaire...

#GUEST - C'est bientôt la rentrée ! Il est temps pour vous de réserver vos places en ligne pour rencontrer Nathalie Kosciusko Morizet : http://bit.ly/2adObFK #AmisDuCrif

CALCULS ÉLECTORAUX ET DÉCLARATIONS ABSURDES PAR FRANCIS KALIFAT

Je fais suite aux propos de Jean Luc Melenchon travestissant l'Histoire de France.

Depuis quelques jours nous assistons à un déferlement de déclarations au sujet du Burkini.
Chacun y va de sa déclaration en fonction de son propre agenda électoral
Dans ce domaine JL Mélenchon comme d’habitude atteint les sommets de l’absurde et de l’indécence en déclarant « dans notre pays, on a persécuté les juifs, puis les protestants et aujourd’hui les musulmans……. »
Ce relativisme et le parallèle sont totalement inacceptables doivent être dénoncés.
Profiter de la polémique actuelle pour assimiler les arrêtés «anti burkini » à la Saint Barthélémy et à la shoah est indigne et nauséabond.
Par ces propos JL Mélenchon nous montre une fois de plus qu’il est prêt à tout, pour attirer l’attention et instrumentaliser les polémiques allant jusqu’à travestir l’histoire de notre pays.
Un tel relativisme et de telles arrières pensées politiques sont indignes d’un candidat à la présidence de la République

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.