Editorial du président
|
Publié le 25 Mars 2013

Obsèques du Docteur Gilbert Karo

 

La communauté juive de Lyon accompagnait la famille, son épouse Annie, ses deux filles et son fils Alexis, et tous leurs proches à l'enterrement du Docteur Gilbert Karo, militant exemplaire, homme de coeur et homme de devoir.J'avais tenu à être présent.

 

Rarement ai-je assisté à une cérémonie plus émouvante. Gilbert Karo, dont le parcours a été décrit par son ami Marcel Dreyfuss, ancien Président du Consistoire régional et vice-président du Consistoire central avait été de toutes les organisations juives: EIF, B'nai B'rith (loge Robert Lehmann, dont il avait été président à deux reprises), membre du bureau du Consistoire, animateur du groupe de communication au procès Barbie, trésorier de la Maison d'Izieu, trésorier (de longues années) puis vice-président du Crif Rhône Alpes. Jamais il n'avait  cherché à se mettre en avant; son engagement  était un exemple pour la communauté.

 

Les prières, entrecoupées de sanglots, étaient conduites par le Rabbin Elhadad, rabbin émérite de la synagogue de la rue de Tilsitt. Malgré cette période d'avant fête, le rabbin Elhadad a prononcé un bouleversant discours (Hesped) pour un homme qui était un de ses plus proches amis.

 

Gilbert Karo avait été blessé dans la rue par un véhicule qui avait perdu contrôle, il y a deux mois et demi et il était depuis lors en réanimation lourde, sa situation clinique étant d'une extrême gravité. L'accident avait eu lieu l'avant-veille de la circoncision prévue de son petit-fils,qui donnait à Gilbert une joie particulièrement profonde. Ce juste a été fauché en plein bonheur. Nous adressons à sa famille nos sentiments d'affection.

 

Richard Prasquier

Président du CRIF

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.