Communiqués de presse
|
Publié le 11 Mai 2012

Le CRIF se constitue partie civile dans le procès Merah

Le CRIF se constitue partie civile dans le procès Merah. Cette action de l’Institution représentant politiquement la communauté juive de France, est nécessaire eu égard d’une part, au caractère antisémite désormais reconnu par le Parquet de Paris, et, d’autre part, à la dimension symbolique des assassinats perpétrés le 19 mars 2012 par Mohamed Merah à l’encontre de Jonathan Sandler (30 ans) et de ses deux enfants Gabriel (4 ans) et Arieh (5 ans), ainsi que de Myriam Monsonego (7 ans), fille du directeur de l’école Ozar Hatorah de Toulouse où s’est produit cette fusillade, outre les graves blessures infligées à Aaron Bijaoui (17 ans), lycéen de cette école.

Le CRIF sera représenté par Maître Pascal Markowicz, Avocat au Barreau de Paris

Elle s’inscrit dans l’action politique du CRIF qui a été très présent après ces assassinats, notamment par la voix du Président Richard Prasquier et des représentants locaux du CRIF dont Nicole Yardeni, en concertation avec les plus hautes autorités de l’Etat.

 

Rappelons que ces victimes étaient et sont des juifs de nationalité française.

 

Nous n’oublions pas non plus les soldats Mohamed Legouad (24 ans), Abel Chennouf (25 ans) assassinés à Montauban et Imad Ibn Ziaten (30 ans) tué également à Toulouse, ainsi que le soldat Loïc Liber (28 ans), gravement blessé à Montauban.

 

Le CRIF sera représenté par Maître Pascal Markowicz, Avocat au Barreau de Paris, qui connaît les méandres de la mouvance islamique. Il a, notamment, déjà fait condamner Mohamed Achamlane, porte-parole de l’organisation islamique radicale « Forsane Alizza », récemment dissoute par le Ministre de l’Intérieur.

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.