Actualités
|
Publié le 21 Décembre 2020

Crif - Que faire face à des contenus haineux sur les réseaux sociaux ?

Règle numéro 1 : ne partagez pas le contenu en question.
Antisémitisme, racisme, homophobie : les contenus haineux fleurissent malheureusement régulièrement sur la toile. En tant qu'internaute, que faire ?
 
 
1) Ne partagez pas le contenu en question
 
C'est la règle d'or !
 
Le premier réflexe est sans nul doute celui de faire une capture d'écran du tweet ou du post, ou de le partager à ses contacts. Erreur ! En faisant cela, vous contribuez à amplifier la portée du contenu. Même en ne partageant qu'une photo du message, et pas le message lui-même, vous lui donnez une résonnance plus importante que s'il était resté dans le petit cercle social de son auteur.
 
On arrête les photos et les partages, donc !
 
 
2) Signalez le contenu
 
Vous avez repéré des appels à la haine sur Internet ? Des contenus antisémites ? Racistes ? Ou discriminatoires ? Signalez-les afin qu'ils soient modérés et/ou supprimés.

Ne signaler que ce qui tombe sous le coup de la loi :

Cela peut sembler étonnant, mais la bêtise et l'ignorance ne sont pas encore sanctionnées par la loi. Donc, les abrutis du net, ceux qui vont propager de fausses informations sur par exemple un pays (par exemple Israël) n'auront que faire de vos signalements, car ils n'auront aucun effet sur eux. Assurez-vous donc bien du caractère litigieux du contenu à signaler, afin de ne pas engorger les plateformes avec du contenu qui ne peut être retiré.

Qu'est ce qui tombe sous le coup de la loi ? Facile, la plateforme du gouvernement, Pharos, vous indique les différentes catégories :

Signalement à Pharos
 
Pharos désigne la Plateforme d'Harmonisation, d'Analyse, de Recoupement et d'Orientation des Signalements. Cette plateforme est intégrée à l'Office Central de Lutte contre la Criminalité liée aux Technologies de l'Information et de la Communication. Ce service appartient à la Direction Centrale de la Police Judiciaire, composante de la Police nationale. Ce sont donc des gendarmes et des policiers qui y travaillent.
 
La plateforme du gouvernement Pharos reçois une moyenne de 3000 signalements par jour. 
 
L'équipe digitale du Crif travaille avec Pharos depuis 2012, notamment par le biais d'un partenariat de confiance qui permet aux signalements faits par le Crif d'être plus rapidement pris en compte. 
 
 
Signalement au Crif

Le Crif rencontre régulièrement les responsables des relations publiques des grandes plateformes comme Twitter et Facebook. Ces rencontres sont l’occasion de les alerter sur les sujets les plus sensibles et sur certains manquements de leur part en matière de modération. 

Grâce à ces partenariats, le Crif dispose de canaux privilégiés sur les réseaux sociaux pour que les signalements soient traités plus rapidement.

Vous pouvez donc envoyer vos signalements au Crif et nous les transmettons aux modérateurs du réseau social concerné. Pour cela, remplissez le formulaire sur la page Signalements du Crif (ci-dessous, exemple en photo).
 
Mon image
 

Attention, si il y a danger immédiat, alors il faut s'adresser à la police et/ou au SPCJ, qui traiteront au mieux le danger. 

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.