Lu dans la presse
|
Publié le 18 Janvier 2021

France - Montpellier : Un tag à caractère antisémite découvert sur la porte d'une école

Le tag d'une étoile de David a été découvert sur la porte de l'école Saint-François-Régis à Montpellier, ce samedi matin. Dans cet établissement, des Juifs avaient été cachés durant la deuxième guerre mondiale.

Publié le 18 janvier dans Midi Libre

Un tag à caractère antisémite a été découvert ce samedi matin sur la porte de l'entrée de l'établissement privé catholique de la rue Faubourg du Courrau. Il a rapidement été enlevé par les sevices municipaux. 

Dans cet établissement, des Juifs avaient été cachés pendant la deuxième guerre mondiale. 

Le maire de Montpellier, Mickaël Delafosse a condamné ses actes sur Twitter et Facebook : "Je ne laisserai jamais la haine antisémite s’afficher sur les murs de notre Ville ! Cet acte lâche et odieux ne doit pas rester impuni et je demande à la police de tout mettre en œuvre pour retrouver les auteurs de cet acte ignoble. Pour mémoire, des enfants juifs ont été cachés à l’Enclos Saint-François-Régis pendant l’Occupation. Que ces lâches sachent que je serai toujours vent debout contre leurs agissements abjects. Je remercie les services de la ville, dont la police municipale, pour leur réactivité à enlever ce tag, et j’apporte tout mon soutien à la communauté juive montpelliéraine et à la communauté éducative de l’établissement."

La présidente de la délégation nationale du Crif du Languedoc-Roussillon, Perla Danan, a déclaré que les associations juives de Montpellier sont "révoltées et alarmées par cette nouvelle manifestation d'antisémitisme... Nous espérons que la police réussira à retrouver les responsables de cette injure à nos valeurs ; le tag - une étoile de David - a été placé exactement là où certains ont accueilli avec courage des enfants juifs pendant la guerre."

Le tag a suscité énormément de réactions. Le sénateur de l'Hérault Hussein Bourgi, qui a donné l'alerte, a adressé à la communauté juive de Montpellier et aux habitants du quartier sa "profonde solidarité". "J’assure nos compatriotes de confession juive que je serai toujours mobilisé à leurs côtés pour lutter contre l'antisémitisme. Face ce fléau, il n'y aura jamais ni baisse dans la vigilance, ni répit dans le combat. Il en va de nos valeurs et d'une certaine idée de la France" a-t-il déclaré.

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.