Lu dans la presse
|
Publié le 26 Janvier 2021

Israël - Yad Vashem lance son "mur" virtuel de commémoration pour la Journée internationale pour les victimes de la Shoah

Le musée commémoratif de la Shoah en Israël travaille avec Facebook et propose le "mur du souvenir" en six langues, pour permettre aux gens d'apprendre les noms et les histoires des victimes.

Publié le 21 janvier dans Jewish News

Traduction proposée par le Crif

Le musée israélien de l'Holocauste Yad Vashem lance un «mur» de commémoration virtuelle en collaboration avec Facebook pour coïncider avec la Journée internationale du souvenir de la Shoah.

Appelé le « mur des souvenirs », il sera accessible en six langues - anglais, hébreu, français, espagnol, allemand et russe - pour permettre au public d'apprendre les noms et les histoires de quelques-uns des six millions de morts.

À partir de dimanche, chaque participant qui rejoint l'événement sera lié au hasard à l'une des personnes enregistrées dans la base de données centrale des noms des victimes de la Shoah de Yad Vashem, qui compte aujourd'hui plus de 4,8 millions.

Les noms du participant et de la victime apparaissent alors ensemble sur le mur, ce qui incite le participant à partager l'histoire de la victime sur les réseaux sociaux.

«En nous associant à Facebook, nous sommes en mesure d'atteindre un public international plus large, ce qui est essentiel pour garder vivante la mémoire des victimes juives et la signification de l'Holocauste, pertinente dans la réalité complexe d'aujourd'hui», a déclaré Iris Rosenberg, directrice de la communication de Yad Vashem. 

L'année dernière, plus de 85 000 victimes ont été commémorées par des personnes de 175 pays dans leur propre langue, a-t-elle dit, faisant de chaque participant un «ambassadeur de la mémoire» chargé de faire entendre la voix des personnes tuées.

La directrice des opérations de Facebook, Sheryl Sandberg, a déclaré qu'elle était «reconnaissante pour tout ce que Yad Vashem fait pour honorer les victimes de l'Holocauste, y compris cet incroyable projet».

Elle a ajouté: «Facebook est honorée de faire partie de ce projet, aidant à raconter l'histoire des millions de femmes, d'hommes et d'enfants assassinés par les nazis. Ils méritent qu'on se souvienne d'eux pour que cela ne se reproduise plus jamais.

Visitez le site I Remember Wall ici: https://iremember.yadvashem.org/ 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.