Lu dans la presse
|
Publié le 6 Janvier 2011

En dépit des appels au boycott, le nombre de Palestiniens travaillant en Israël a augmenté

Le nombre de Palestiniens Autorité travaillant pour des employeurs israéliens a augmenté. Ils représentent aujourd’hui 11 pour cent des travailleurs palestiniens, selon le Bureau central des statistiques de l’AP. Cette hausse est allée de paire avec une baisse du chômage des Palestiniens, qui est passé de 25 à 24 pour cent.




Ces bonnes nouvelles font opposition à une importante campagne palestinienne de boycott des employeurs israéliens en Judée Samarie, entamée il y plusieurs mois et visant à forcer les palestiniens travaillant pour des entreprises israéliennes à quitter leur emploi. Cette campagne a échoué et les Israéliens de Judée Samarie sont aujourd’hui les principaux responsables de la promotion de l'emploi dans la bande de Gaza, avec un total de plus de 10000 travailleurs palestiniens.



Par ailleurs, selon le Jerusalem Post du 5 janvier 2011, le gouvernement israélien pourrait bientôt attribuer plus de 5000 nouveaux permis de travail à des Palestiniens. La demande émane du ministre du travail, Benyamin Ben Eliezer, qui, ironie de l’histoire, fut celui sous l’autorité duquel (il était alors ministre de la défense) furent lancés les travaux de construction de la “clôture de sécurité” séparant Israël de la Cisjordanie. 4000 permis seraient attribués pour l’agriculture et 1250 pour la construction, deux secteurs traditionnels d’emploi pour les Palestiniens jusqu’aux drastiques restrictions de ces dernières années.



Photo : D.R.



Sources : Arutz 7 ; Jerusalem Post





Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.