Lu dans la presse
|
Publié le 3 Mars 2011

La Libye suspendue du Conseil des droits de l’homme de l’ONU

Mardi 1er mars 2011 à New York, l'Assemblée générale de l'ONU a suspendu à l'unanimité et par consensus la Libye du Conseil des droits de l'homme en raison de la répression menée par Mouammar Kadhafi. Ce dernier poursuit sa fuite et avant et menace de massacrer son peuple. Les 192 membres de l'Assemblée générale n’ont même pas eu besoin de voter pour plébisciter la «mesure décisive» demandée par le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon contre le dirigeant libyen.




Mercredi 2 mars, Mouammar Kadhafi a promis de combattre «jusqu'au dernier homme et jusqu'à la dernière femme», après avoir appelé l'ONU à enquêter sur l’insurrection en Libye. Il a affirmé que ses compatriotes périraient par milliers en cas d'intervention militaire étrangère et qu’il ne quitterait jamais la Libye.



Après la violente répression de l'insurrection en Libye qui pourrait avoir fait des centaines, voire des milliers, de morts, la Cour pénale internationale a ouvert une enquête, le même jour, sur de possibles crimes contre l'humanité dans le pays. Le procureur Luis Moreno-Ocampo a décidé d'enquêter après avoir effectué une étude préliminaire d'informations dont il dispose qui font état de forces loyales au colonel Kadhafi attaquant des civils.



En mission à la frontière tuniso-libyenne, la Directrice exécutive du Programme alimentaire mondial (PAM), Josette Sheeran, a appelé la communauté internationale à agir immédiatement pour empêcher une catastrophe humanitaire dans la région et spécialement en Libye. « Il est clair que le monde doit augmenter son aide humanitaire pour empêcher une catastrophe en Libye. Nous appelons à bénéficier d'un accès humanitaire spécialement à l'ouest de la Libye. La pénurie de nourriture ne doit pas être utilisée comme une arme », a prévenu la chef du PAM, dans une déclaration publiée mercredi 2 mars.



Photo : D.R.



Sources : swissinfo.ch ; Radio Canada ; Xinhua





Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.