Lu dans la presse
|
Publié le 16 Octobre 2017

#Actu #Unesco - La Française Audrey Azoulay est la nouvelle Directrice Générale de l’Unesco

L'ancienne Ministre de la Culture a été élue vendredi 13 octobre à la tête de l'Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture. Francis Kalifat, Président du Crif, lui a adressé ses félicitations par courrier.

Publié le 13 octobre 2017 dans Le Monde

La Française Audrey Azoulay, ancienne ministre de la culture de François Hollande, a été élue, vendredi 13 octobre, directrice générale de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), succédant à la Bulgare Irina Bokova. La candidate française était opposée au Qatari Hamad Al-Kawari.

Mme Azoulay a obtenu 30 voix, son adversaire 28, des 58 membres du conseil exécutif, dont le choix doit être encore validé par la conférence générale des Etats membres, le 10 novembre. Le président Emmanuel Macron l’a félicitée sur Twitter :

Tweet macron

Un scénario inédit

Le Qatar est le premier pays à s’être lancé dans la bataille pour prendre les rênes de l’agence de l’ONU, créée en 1945 sur les décombres de la seconde guerre mondiale. Son candidat, Hamad Al-Kawari, 69 ans, a été ministre de la culture et est un familier des Nations unies, où il a officié comme vice-président de l’Assemblée générale.

Lors d’un vote intermédiaire en début d’après-midi, les 58 membres du conseil exécutif de l’Unesco avaient préféré la Française Audrey Azoulay à l’Egyptienne Moushira Khattab, par 31 voix contre 25 (deux votes blancs), pour affronter le Qatari Hamad bin Abdoulaziz Al-Kawari à l’ultime tour de scrutin.

Les deux candidates étaient arrivées ex aequo jeudi soir, avec 18 suffrages chacune, derrière le candidat qatari (22 voix), qui fait la course en tête depuis le début du processus de sélection, lundi. Un scénario inédit qui a contraint l’Unesco à organiser une sorte de vote intermédiaire pour départager les deux candidates.

Lire l'article en intégralité

A lire aussi : Audrey Azoulay à la tête de l’Unesco : le travail et les réseaux dans La Croix

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.