Lu dans la presse
|
Publié le 5 Juin 2019

Actu/Antisémitisme - Nouveau procès pour l’idéologue d’extrême droite Alain Soral

L’essayiste très controversé, déjà condamné à un an de prison ferme en avril dernier, comparaît pour une sortie jugée antisémite. Le Crif salue les associations qui se mobilisent contre Alain Soral : J'accuse !, l'UEJF (association membre du Crif), la Licra et SOS Racisme.

Publié le 5 juin dans Le Figaro

L’actualité judiciaire d’Alain Soral ne ralentit pas. Après avoir été condamné à de la prison ferme en avril pour négationnisme, l’essayiste d’extrême droite, 60 ans, est à nouveau convoqué par la justice mercredi, à Paris. Toujours libre, il pourra assister à l’audience prévue en début d’après-midi.

Les faits datent du 19 juillet 2018. Peu après l’entrée de Simone Veil au Panthéon, Alain Soral profère une énième injure envers la communauté juive. Sur son site internet «Égalité et Réconciliation», du même nom que le mouvement qu’il a fondé en 2007 et dont il est toujours président, l’essayiste controversé a déclaré à propos de la cérémonie d’intronisation de Simone Veil au Panthéon : «On a toute la famille Veil qui vient d’y rentrer, et puis là ils veulent peut-être presque nous mettre Lanzmann. (...) C’est ça le vrai problème, on nous a pas mis des noirs et des musulmans au Panthéon. Voilà, c’est une véritable déchetterie casher».

Depuis 2008, Alain Soral enchaîne les procès pour des sorties similaires et a déjà été condamné à des amendes ou à des peines de prison avec sursis. Il se défend pourtant depuis des années de tout antisémitisme, affirmant cibler «l’idéologie juive», et non pas les personnes juives. Lors des élections européennes de 2004, Alain Soral était inscrit sur la liste du Parti antisioniste mené par l’humoriste également très controversé Dieudonné.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.