Lu dans la presse
|
Publié le 9 Janvier 2019

Antisémitisme - #Firstantisemiticexperience : le nouvel hashtag qui pointe du doigt les actes antisémites

Un nouvel hastag sur Twitter, intitulé #Firstantisemiticexperience a été crée lundi par le rabbin Zvi Solomons, de la communauté juive de la synagogue à Reading en Angleterre.

Publié le 8 janvier sur le site de i24news

Croix gammées, discours de haine, harcèlement, menaces, les internautes se confient publiquement sur leur première expérience face au fléau.

Carly Pildis, rédactrice de Tablet Magazine, a déclaré que sa première expérience antisémite "a eu lieu à l'âge de 13 ans quand quelqu'un a dessiné une croix gammée sur les murs de sa synagogue".

Annika Rothstein, conseillère politique et militante suédoise, raconte que six néo-nazis à l'école se tenaient à côté de son casier en lui disant qu'elle devrait être transformée en savon comme "les autres." "Pendant trois ans, ils m'ont tourmentée au point que j'ai fini par raser mes cheveux bouclés dans l'espoir de cacher ma judaïté".

Un autre internaute, Shai DeLuca-Tamasi, architecte d'intérieur israélien installé à Toronto, a pour sa part confié qu'il avait pris part à la Marche des vivants, "en se promenant dans les rues de la Pologne, enveloppées dans des drapeaux d'Israël" lorsqu'un individu se tenait derrière la barricade avec un couteau à cran d'arrêt et le regarda dans les yeux en lui lançant que "la prochaine fois, ce sera pour vous tous."

Les actes antisémites ont connu une recrudescence en 2018 en Europe et aux Etats-Unis.

Fin novembre, une enquête réalisée par CNN sur l'attitude des Européens à l'égard des Juifs, de l'antisémitisme et du souvenir de la Shoah révèle que plus d'un sondé sur quatre pensent que les Juifs ont "trop d'influence" dans le monde de la finance, tandis qu'un sur cinq justifie l'antisémitisme.

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.