Lu dans la presse
|
Publié le 11 Janvier 2018

#Antisemitisme - Pour lutter contre l'antisémitisme, les migrants visiteront des camps de concentration

Alarmé par les manifestations d'antisémitisme parmi les nouveaux immigrants en Allemagne, un politicien allemand a proposé une idée nouvelle qui semble gagner du terrain : des visites obligatoires dans les mémoriaux des camps de concentration nazis.

Publié le 10 janvier 2018 dans The New York Times sous le titre German Idea to Fight Anti-Semitism: Make Immigrants Tour Concentration Camps

L'idée, proposée par Sawsan Chebli, a reçu un coup de pouce important mercredi lorsque les dirigeants du Conseil Central des Juifs d'Allemagne et du Congrès Juif mondial ont déclaré être d'accord avec elle. "Les personnes qui ont fui vers nous et qui ont dû s'échapper ou être expulsées peuvent développer de l'empathie dans de tels monuments", a déclaré le président du Conseil Central des Juifs d'Allemagne, Josef Schuster, à la radio Deutschlandfunk.

Le Congrès juif mondial, une organisation de premier plan qui représente les communautés juives dans plus de 100 pays, a également accueilli favorablement cette idée. "Cette proposition est une méthode encourageante et efficace pour éduquer les gens de tous les milieux sur la tentative nazie d'éradiquer toute la population juive d'Europe et les dangers qu'une telle haine peut engendrer", a déclaré Ronald S. Lauder, le président de l'organisation. 

"Plus que tout autre pays, l'Allemagne a fait face aux crimes de son passé de manière honnête et directe, et a fait savoir aux plus hauts niveaux du gouvernement que la mémoire de l'Holocauste ne doit jamais être oubliée ou minimisée". a déclaré Lauder.

L'idée d'obliger les nouveaux arrivants à visiter les camps de concentration n'a pas été universellement approuvée. Certains spécialistes de l'histoire allemande l'ont décrite comme une réponse simpliste à un problème plus compliqué et plus insidieux. De nombreux actes d'antisémitisme en Allemagne, soulignent-ils, ne sont pas commis par des immigrants.

[...] Les sensibilités sur le passé nazi sont extrêmement fortes en Allemagne, l'un des pays les plus fervents partisans d'Israël. La loi allemande inclut d'ailleurs des interdictions strictes sur la propagande nazie et le déni de la Shoah.

Lire l'article en intégralité

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.