Lu dans la presse
|
Publié le 28 Novembre 2018

Antisémitisme - Yitzak Herzog : "L'antisémitisme était une maladie qui doit être combattue avant de ne devenir une pandémie"

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou et le Président de l'Agence Juive ont réagi à l'enquête réalisée par CNN.

Publié le 28 novembre sur le site de i24news

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a déclaré mardi que le déni du droit d'Israël à exister constituait la forme "ultime" de l'antisémitisme, en réaction à l'enquête réalisée par CNN qui montre que plus d'un sondé sur quatre pense que les Juifs ont "trop d'influence" dans le monde de la finance, tandis qu'un sur cinq justifie l'antisémitisme.

Benjamin Netanyahou a notamment accusé les partis d'extrême gauche et l'islam radical de véhiculer la haine du juif.

"Je suis inquiet parce que je pense que l’antisémitisme est une ancienne maladie qui ne se cache plus. Elle s'en prend d'abord aux Juifs mais elle ne s'arrête pas là, elle touche des sociétés entières", a-t-il déclaré.

Par ailleurs, Netanyahou a cependant félicité "la plupart des gouvernements des pays européens" pour leur lutte contre l'antisémitisme, en nommant la chancelière allemande Angela Merkel, le président français Emmanuel Macron, le Premier ministre britannique Theresa May, le Premier ministre hongrois Viktor Orban et le chancelier autrichien Sebastian Kurz.

Il a également désigné un "nouvel antisémitisme", qu'il différencie du "vieil antisémitisme qui règne en Europe, issu de l'extrême droite."

"L’antisémitisme et l’antisionisme, les politiques anti-israéliennes, l’idée que le peuple juif n’a pas le droit d'avoir un état, c’est ce que j'appelle l’antisémitisme par excellence", a ajouté M. Netanyahou.

De son côté, le chef de l'Agence juive, Yitzak Herzog, a quant à lui déclaré que l'antisémitisme était une "maladie" qui "doit être combattue avant de ne devenir une pandémie", et a appelé à intensifier les études sur la Shoah dans les écoles européennes.

Le Crif vous propose : 

 

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.