Lu dans la presse
|
Publié le 8 Janvier 2019

Attentats - De Charlie au Bataclan : retour sur la médiatisation des attentats de 2015

Les chaînes de télévision françaises ont traité avec la même intensité les attentats de janvier et ceux de novembre 2015. En revanche, la façon dont elles ont couvert ces attaques a évolué entre les deux périodes et des choix différents ont été faits pour les traiter.
Publié le 7 janvier sur le site de l'INA Global

Lire l'article en intégralité et découvrir les infographies

70 % des Français citent spontanément les attaques de novembre 2015 parmi les attentats terroristes les plus marquants depuis l’an 2000. Seuls 37 % accordent la même importance aux attentats de janvier, ayant visé notamment la rédaction de Charlie Hebdo et l'Hypercacher de la porte de Vincennes. L'une des hypothèses avancées pour expliquer ce décalage est la « surmédiatisation » dont l'attaque du Bataclan aurait fait l'objet. À l'occasion des commémorations des événements de janvier, l'INA propose d'examiner cette hypothèse, chiffres à l'appui, en comparant la médiatisation de ces deux séries d'attaques sur les principales chaînes de télévision françaises.

Cette analyse complète l'étude menée en 2016 sur la médiatisation télévisuelle des attentats de novembre 2015, en proposant un bilan de la couverture médiatique accordée par les chaînes hertziennes historiques (TF1, France 2, France 3, France 5, Canal+, M6 et Arte) aux attentats qui se sont déroulés du 7 au 9 janvier 2015, sur la semaine qui a suivi les événements (du mercredi 7 au mardi 13 janvier). Elle comptabilise, comme la précédente, la part d’antenne accordée aux attentats en fonction des genres de programmes, analyse les bouleversements de grilles opérés par les chaînes, et établit le profil des personnalités invitées sur les plateaux pour parler des attaques terroristes.

Globalement,l'intensité de la médiatisation apparaît similaire en janvier et en novembre 2015, puisque dans les deux cas, les chaînes ont consacré un total de 163 heures aux événements.

En janvier, c'est France 2 qui a le plus parlé des attentats, avec 53 heures de programmes - c'est également la chaîne qui a le plus médiatisé les attaques de novembre. TF1 et France 5 suivent avec respectivement 32 et 23 heures, puis viennent France 3, Canal+ et M6, qui y consacrent entre 15 et 17 heures.
France 2 et TF1 ont même consacré davantage de temps d'antenne aux attentats de janvier (respectivement +8 et +4 heures). Au contraire, Canal+ a significativement moins parlé des attentats en janvier, avec près de 8 heures de différence – ce qui peut s’expliquer par le fait que, le 13 novembre, Hugo Clément, journaliste du Petit journal (ancien de France 2), a été l'un des premiers journalistes à se rendre dans le quartier du Bataclan, où une monteuse du Supplément a par ailleurs perdu la vie. Enfin, Arte reste la chaîne qui consacre le moins de temps aux attentats, avec 7 heures de programmes seulement.
 
De même, la part des programmes dédiés aux attentats de janvier est équivalente à celle de novembre : 14 % en moyenne. Toutefois, l’écart entre les chaînes est important : TF1 et France 2 se distinguent en consacrant respectivement 21 et 31% de leur temps d’antenne aux événements, alors que sur toutes les autres chaînes couvertes par cette étude, ces programmes ne dépassent pas 13 %.

En janvier 2015, les événements ont principalement été traités par des journaux télévisés (JT) et des magazines, alors que les chaînes ont plutôt diffusé, en novembre, des émissions spéciales. En effet, les JT ont totalisé en janvier 73 heures toutes chaînes confondues, contre 57 heures en novembre. C'est particulièrement net sur France 3, TF1 et France 2, qui est par ailleurs la chaîne qui a le plus diffusé d’émissions spéciales (19 heures ; 36 % des programmes diffusés). Si celles-ci représentaient 50 % des programmes diffusés sur TF1 et 42 % sur France 3 en novembre, ces deux chaînes ont très nettement privilégié un traitement des attentats de janvier par les journaux télévisés.

Les autres chaînes, dont la programmation attribue une place moins centrale au JT, ont privilégié leurs rendez-vous habituels : les talkshow (Le Grand Journal de Canal+, 28 minutes sur Arte), les magazines hebdomadaires (France 5, M6). Ainsi, sur Canal+, les programmes d’infotainement phares de la chaîne - Le Petit Journal, Les Guignols – ont été consacrés aux attentats.

On notera aussi la diffusion de trois documentaires, qui contribuent à donner une dimension historique et symbolique aux événements de janvier : Caricaturistes, fantassins de la démocratie(2014) diffusé dès le 9 sur France 3, Wolinski ne pense qu'à ça (2008) et rediffusé sur France 5, et Le film des 5 jours qui ont bouleversé la France, produit pour l'occasion par M6 et diffusé le dimanche 11, jour des grandes manifestations de soutien à Charlie Hebdo.

Lire l'article en intégralité et découvrir les infographies

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.