Lu dans la presse
|
Publié le 11 Mai 2016

Cellule terroriste de Verviers : Abaaoud donnait des ordres, selon un accusé

Cherchant à minimiser son rôle dans la cellule, l'un des accusés a dit avoir obéi aux ordres d'Abaaoud sous pression.

Je faisais ce qu'on me demandait de faire

Publié dans France Soir le 11 mai 2016
 
L'un des principaux accusés au procès à Bruxelles de la cellule djihadiste démantelée début 2015 à Verviers a affirmé mardi 10 qu'il recevait directement ses ordres d'Abdelhamid Abaaoud soupçonné d'avoir organisé quelques mois plus tard les attentats du 13 novembre 2015 à Paris. 
 
Lors du deuxième jour de procès devant le tribunal correctionnel de Bruxelles, Mohamed Arshad, un Algérien de 27 ans vivant en Belgique, qui s'était rendu en Syrie en septembre 2014, a reconnu avoir agi pour mettre sur pied la cellule de Verviers.
 
"Je faisais ce qu'on me demandait de faire", a-t-il expliqué, évoquant la "pression" exercée sur lui par Abdelhamid Abaaoud. "Je ne suis pas courageux, ils me font peur", a-t-il expliqué lors de son très long interrogatoire, semblant minimiser son rôle présumé de "dirigeant d'une organisation terroriste". Achat de talkie-walkies, de produits servant à la fabrication d'explosifs, location de véhicules et de la maison de Verviers, achat de meubles, démarches pour obtenir des faux papiers... 
 
Mohamed Arshad ne rechignait pas à la tâche pour satisfaire les instructions que lui transmettait depuis la Turquie puis la Grèce un certain "Omar", identifié par les enquêteurs comme étant le Molenbeekois Abdelhamid Abaaoud. Abaaoud, rendu tragiquement célèbre par des vidéos le montrant en train de commettre des atrocités en Syrie, a été tué le 18 novembre 2015 lors d'une opération de police à Saint-Denis, près de Paris... Lire l'intégralité.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.