Lu dans la presse
|
Publié le 27 Novembre 2018

ConvCrif - 9ème Convention nationale : le Crif en pleine réflexion

L’organisation présidée par Francis Kalifat a tenu son congrès annuel le 18 novembre au Palais des Congrès de Paris. En partenariat avec « le Figaro » et « Actualité Juive », ce rendez-vous très attendu a rassemblé un public nombreux. Reportage d'Actualité Juive.

Publié le 26 novembre 2018 dans Actualité Juive

Dimanche dernier, une cinquantaine d’intervenants ont participé à la 9ème Convention nationale du Crif. Conférences, tables-rondes et débats étaient articulés autour du thème : « La République contre les haines ». Lutte contre le BDS, radicalisation, éducation, combat sur les réseaux sociaux, laïcité, relations franco-israéliennes ... Le programme, à la fois chargé et éclectique, a tenu en haleine l’assistance jusqu’en début de soirée. Au Palais des Congrès de Paris, le plateau d’invités était de qualité avec le Grand Rabbin de France Haïm Korsia, le ministre Mounir Mahjoubi, l’ancien PDG de Publicis Maurice Lévy, le président de l’Agence Juive Isaac Herzog mais aussi des intellectuels, des historiens, des sociologues, des juristes, des élus politiques, des journalistes sans oublier une délégation du Congrès juif mondial emmenée par son président Ron Lauder. 

Dans le cadre de la plénière d’ouverture modérée par Alexis Lacroix, directeur de la rédaction de l’Express, Haïm Korsia mettait en lumière l’importance du dialogue. « Ce qu’apporte le judaïsme à la société, est cette capacité à débattre et à nous élever avec des opinions divergentes. Accepter, c’est être complice. Il faut du dialogue et aussi de la fermeté. "Pire que les âmes perverses, il y a les âmes complices", disait Charles Péguy. Ne soyons jamais habitués ». 

Direction la salle 252 pour la conférence « Israël, émoi et moi » animée par Paul Amar. « Lorsque je travaillais pour I24 News, je me suis rendu compte de la solitude d’Israël lors de l’attentat visant le centre commercial Sarona à Tel-Aviv (en juin 2016, ndlr). La chaîne BFM TV avait alors titré : « Attaque du centre de Tsahal », sachant que le siège de l’armée se trouve à 2 km des lieux ».

« Notre futur est intimement lié à celui des partis politiques modérés »

Alors que dans une table-ronde traitant de  « l’éducation, rempart contre les haines? », l’ancien député de l’Essonne Malek Boutih plaçait la « lutte contre l’antisémitisme » comme une priorité centrale, Yonathan Arfi dissertait à propos de la haine antijuive dans un atelier voisin : « L'antisémitisme se nourrit de tous les antisémitismes, de l'extrême gauche à l'extrême droite. En tant que juifs de France, notre futur est intimement lié à celui des partis politiques modérés. Plus les extrêmes montent, plus nous sommes en danger », argumentait le vice-président du CRIF.

La session de clôture démarrait par une minute de silence observée à la mémoire de toutes les victimes du terrorisme. Devant un amphithéâtre plein à craquer, Francis Kalifat rappelait notamment l’assassinat de Mireille Knoll (zal), « preuve que la haine des juifs tue encore en France en 2018 ». Et d’alerter Laurent Nunez, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur, sur fond de hausse des actes antisémites. « Il faut bien le prendre en compte, l’antisionisme est la forme réinventée de l’antisémitisme ». 

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.