Lu dans la presse
|
Publié le 11 Juillet 2016

#Crif - Francis Kalifat : "Réinculquer les valeurs de base pour sortir du cancer du racisme et de l’antisémitisme"

Le Président du Crif a dénonce le boycott d'Israël, le radicalisme et l'antisémitisme.

L’éducation n’a pas remplie son rôle puisque elle n’a pas empêché que des jeunes tuent au nom d’une idéologie de haine

Publié sur Destimed le 8 juillet 2016, sous le titre 'Francis Kalifat, président du Crif national : "l’heure de la tolérance zéro face à l’antisémitisme est venue"'
 
Francis Kalifat, le nouveau président du Crif, lors du diner du Crif Marseille-Provence, a demandé la dissolution du mouvement BDS. 
 
"Ce groupe est illégal", a-t-il rappelé, "il véhicule sous le couvert de l’extrême-gauche et de l’antisionisme, un antisémitisme virulent et violent. Il faut interdire le BDS de façon définitive car il contribue à un climat délétère et alimente un climat de haine contre les Juifs". 
 
Il a souligné à ce propos : "Les juifs de France sont inquiets, le Crif aussi car les Français juifs représentent 1% de la population et ils sont la cible de 40% de tous les actes racistes en France". 
 
Le Président du Crif a évoque les victimes des attentats, depuis Charlie Hebdo, ceux qui sont morts parce que journalistes, dessinateurs, ceux parce que militaires, policiers, représentants la défense, la sécurité, les victimes mortes parce que juives, les 130 morts du Bataclan et des restaurants, cafés, "coupables d’être la France". 
 
Il a dénoncé "un radicalisme qui veut imposer la charia sur notre territoire comme en Afrique, en Asie, dans d’autres pays européens, aux États-Unis". 
 
Francis Kalifat demande donc de la rigueur, des sanctions, mais son propos ne se réduit pas à cela :"L’éducation n’a pas remplie son rôle puisque elle n’a pas empêché que des gens, des jeunes notamment, tuent au nom d’une idéologie de haine. Il faut réinculquer les valeurs de base, le vivre ensemble, pour sortir du cancer du racisme et de l’antisémitisme"... Lire l'intégralité.
 
Illustration : Francis Kalifat et François Hollande lors du dernier diner du Crif à Paris.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.