Lu dans la presse
|
Publié le 1 Juillet 2020

Culture - Une saison presque complète au musée du Patrimoine et du Judaïsme Alsacien

Avec deux mois de retard, le musée de Marmoutier ouvrira ses collections au public dimanche 5 juillet. Une échéance fruit de tous les travaux des bénévoles du musée.

Publié le 29 juin dans Dernières nouvelles d'Alsace

Avant la pandémie, la saison 2020 s’annonçait riche et ambitieuse : une exposition temporaire « Rites et croyances populaires en Alsace » prometteuse, augmentée d’un programme fourni de conférences sur ce sujet traité par des intervenants de haut niveau. Mais aussi une série d’acquisitions de pièces remarquables devaient marquer cette année 2020.

Des collections enrichies

Le Covid-19 étant passé par là, le programme initial a dû être revu mais la plus grande partie a été conservée. Les collections se sont enrichies malgré tout par des acquisitions et dons de sympathisants. L’année 2019 avait vu démarrer le projet de salle « Renaissance » meublée telle qu’elle aurait pu l’être lors de l’édification de la maison qui l’abrite (1590). Ce projet d’ameublement se poursuit en 2020 avec l’arrivée d’un coffre monumental de plus de 1,50 m de long au décor en fenêtrage, pilastres et colonnes cannelées remarquables. II complète avantageusement la table et son escabelle acquises en 2019 et les sièges déjà présents dans les collections. D’autre part, la collection d’œuvres de l’enfant du pays, Alphonse Lévi, s’est enrichie d’un remarquable petit bronze (15 cm) signé de l’artiste représentant un rabbin en lecture, ainsi que d’un dessin original de l’artiste issu de sa série « Dessins de guerre patriotiques », réalisés en 1915 au profit des soldats blessés, le « Grenadier et le pioupiou ».

La saison 2020, bien que tronquée, s’ouvrira donc le dimanche 5 juillet à 10h sur l’exposition temporaire annuelle initialement prévue « Rites et croyances populaires en Alsace ». Le thème de l’exposition traite dans sa plus grande partie de la protection des personnes, de la maison et des animaux. Si le religieux tient la plus grande part, le profane et même le païen ne sont jamais bien loin. Un volet de cette exposition traite du symbolisme animal dans les croyances populaires : si le corbeau incarne le diable de même que le bouc, sait-on que l’écureuil roux, le renard roux, la mouche en sont d’autres incarnations ?

Visite du cimetière israélite

Le 6 septembre prochain, jour de messti, le musée permettra de découvrir gratuitement ses collections sur le judaïsme. Le 13 septembre pour les Journées européennes de la culture et du patrimoine juif, le musée de Marmoutier participera en proposant, visites tant de ses collections que du cimetière israélite de Marmoutier, une conférence-exposition « Voyages et migrations » sera donnée à 15h ce même jour en la salle communale par Alain Kahn.

Tant que perdureront les consignes de sécurité et de distanciation, celles-ci seront appliquées à toutes les visites : gel hydroalcoolique disponible à l’entrée, le port du masque sera vivement recommandé et les visites guidées seront limitées à dix personnes maximum.

 

Le Crif vous propose aussi : 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.