Lu dans la presse
|
Publié le 11 Septembre 2012

Décès de Jean Halperin

Jean Halpérin,  universitaire suisse, leader  juif intellectuel et de longues dates associé au Congrès Juif Mondial, est décédé à Genève à l'âge de 91 ans. Le président du Congrès Juif Mondial, Ronald S. Lauder, a évoqué l'un des meilleurs penseurs contemporains juifs qui, pendant les années 1980-1990, avec Gerhart M. Riegner, avait meé les efforts du CMJ pour le dialogue avec les églises chrétiennes.

 

Né en 1921 de parents juifs russes à Wiesbaden, en Allemagne, Jean Halpérin et ses deux frères ont grandi en France, où Jean fut diplômé en droit et en sciences humaines, puis plus tard, en économie et sciences politiques, à l’université de Lyon. En 1943, sa famille a réussi à fuir la persécution nazie et à s'installer en Suisse, où Jean écrivit sa thèse de doctorat.

 

Plus tard, il devint maître de conférences puis Professeur aux universités de Zurich et de Grenoble. Dans le même temps, il travailla en tant que fonctionnaire de l'Organisation des Nations Unies à Genève.

 

Oeuvrant en étroite collaboration avec le célèbre philosophe français Emmanuel Levinas (1906-1995), Jean Halpérin fut membre, puis président, jusqu’en 2000, du Comité préparatoire du Colloque des intellectuels Juifs de langue française , réunion annuelle des penseurs et universitaires juifs français, organisée par la section française du Congrès Juif Mondial. Halpérin succéda à Levinas comme professeur de pensée juive à l'Université de Fribourg, en Suisse, où il enseigna de 1993 à 2000.

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.