Lu dans la presse
|
Publié le 13 Février 2012

Déclarations et publications antisémites du régime iranien

Venant s'ajouter à la politique négationniste du régime iranien, des déclarations orales et écrites de hauts responsables iraniens porteuses d'un message d'hostilité à l'encontre des Juifs, ou niant la légitimité de l'Etat d'Israël, ont été lues et entendues. Le Guide suprême Ali Khamenei et le président Mahmoud Ahmadinejad ont notamment déclaré que les Juifs (et non pas les Israéliens, ndlr.) propagent la corruption dans le monde, qu'ils sont « mauvais, avides, des voleurs et des assassins » en plus d'être « de répugnants criminels qui n'ont d'humain que l'apparence ».

Les Juifs, ennemis de l'islam

Le qualificatif « juif » est employé comme une insulte sur la scène politique iranienne

 

Ainsi, Mansour Arzi, adversaire politique de Mahmoud Ahmadinejad a traité Rahim Mashaei, à la direction du bureau du président, de « juif », pour l'offenser. (1) D’autres adversaires d'Ahmadinejad ont agi de façon équivalente en octobre 2009, en assurant que le président était d'origine juive et que son père avait changé de nom de famille pour occulter les faits (2)…

 

Les responsables du régime ont tendance à confondre judaïsme en tant que religion et nationalité

 

Ils parlent des « Juifs » tantôt en référence à leur appartenance religieuse, tantôt en référence à une appartenance nationale... Par exemple, en août 2011 à Tabas, dans l'est de l'Iran, le prédicateur Ebrahim Mohajerian a déclaré que, « selon le Coran, les fils d'Israël, les Juifs, et les sionistes, sont les pire ennemis de l'humanité, notamment des musulmans, Satan mis à part ». (3)

 

Extraits de déclarations et publications antisémites de responsables du régime :

 

Dans un discours prononcé à l'attention d'intellectuels de la ville de Kermanshah, à l'ouest de l'Iran, le 18 octobre 2011, le Guide suprême Khamenei a repris à son compte les vieux préjugés antisémites en affirmant que les médias occidentaux subissaient clairement l'influence des Protocoles des Sages de Sion. Il a estimé que les « tentatives des organes de médias du monde de l'oppression [en référence à l'Occident] visant à promouvoir des modèles dévoyés et erronés s'inspirent des objectifs dangereux des Protocoles sionistes [en référence aux Protocoles des Sages de Sion]. Ces modèles, dévoyés par les médias, se basent sur une politique clairement définie » (4)…

 

Dans l'un des sermons de Khamenei publiés dans son livre « La Palestine selon le Guide Khamenei », publié en octobre 2011, il déclare qu'Israël est « un pays sans origine ni gouvernance, un faux pays, une fausse nation. Des hommes mauvais des quatre coins du monde ont été rassemblés afin d'établir un mélange appelé Israël. Est-ce cela, une nation ? Partout où il y avait de mauvais Juifs, ils ont été rassemblés [et envoyés] là-bas [en Palestine]. »

 

Ahmadinejad: Les Juifs qui se sont installés en Israël « n'ont d'humain que l'apparence »

 

Dans un discours prononcé dans la ville de Shahrekord (Iran de l'ouest) le 16 juin 2010, Ahmadinejad a qualifié les Juifs partis s'installer en Israël de « pires criminels, qui n'ont d'humain que l'apparence »… « Il y a soixante ans, ils [l'Occident] ont rassemblé les plus grands et les plus répugnants criminels, qui n'ont d'humain que l'apparence, de tous les coins du monde, les ont organisés et armés sur la base de prétextes, forgeant de fausses informations et inventant des histoires [allusion à la Shoah]. Ils leur ont accordé propagande et appui militaire pour leur permettre d'occuper la Palestine et de déraciner la nation palestinienne» (5)…

 

Négationnisme iranien

 

Dans une interview diffusée sur la télévision mexicaine le 21 janvier 2012, Ahmadinejad a de nouveau tenu des propos négationnistes, affirmant que la vérité sur la Shoah serait révélée au grand jour: « Si l'Holocauste est une réalité historique, pourquoi serait-il interdit d'enquêter à son sujet par des recherches, et pourquoi les historiens qui enquêtent sont-ils emprisonnés ? J'ai posé deux questions au sujet de l'Holocauste: s'il a vraiment eu lieu, pourquoi les Palestiniens devraient-ils en payer le prix ? Deuxièmement, pourquoi est-il interdit d'enquêter à son sujet ? Malheureusement, au lieu de répondre à ces questions, [les sionistes] se servent de leurs médias pour attaquer. Quoi qu'il en soit, leurs actions n'occulteront pas la vérité, car la vérité sera révélée au grand jour. » (6)

 

L'ayatollah Mesbah Yazdi: Les Juifs, « ennemis de l'islam »

 

L'ayatollah Taqi Mesbah-e Yazdi, qui était jusqu'à peu le mentor spirituel du président Ahmadinejad, a eu recourt, lui aussi, à une imagerie antisémite dans ses discours. Par exemple, lors d'une conférence du corps des Gardiens de la révolution islamique, donnée en janvier 2010, il a qualifié les Juifs d' « ennemis de l'islam » et de « politiciens les plus dévoyés du monde ». Selon Yazdi, « la plupart des centres de corruption mondiale appartiennent aux Juifs et aux sionistes, qui essaient d'infecter les autres peuples de leur corruption, et de prendre le contrôle du monde. » (7)

 

Une publication iranienne intitulée « Comment éliminer Israël ? »

 

Le 23 novembre 2011, le site Rasa News, proche des séminaires religieux de Qom, commentait un livre écrit par des étudiants de ces séminaires et intitulé « Comment éliminer Israël ? » Le livre s'intéresse aux façons de mettre en œuvre l'injonction du fondateur de la Révolution iranienne, l'ayatollah Ruhollah Khomeiny, de détruire l'Etat d'Israël. Plusieurs exemples dans l'ouvrage révèlent la confusion faite par les auteurs entre identité juive d'une part, israélienne ou sioniste de l'autre. Ainsi, l'un des commentateurs, Mohammed Ebrahim-Nia, affirme que l'ouvrage cite des versets coraniques anti-juifs dans le but d'expliquer comment éliminer Israël. On peur lire que « le Coran a défini ce régime comme le pire ennemi des musulmans, et pourtant les musulmans n'accordent pas l'importance méritée au combat contre eux… En plus des actuelles traductions de versets coraniques, le livre présente… des représentations de sionistes en rapport avec le contenu du verset, et des déclarations d'universitaires juifs relatives au verset »…

 

Notes :

[1] www.inn.ir, 23 août 2011.

[2] Des historiens iraniens spécialisés ont souligné qu'Ahmadinejad n'avait pas de descendants juifs et que cette rumeur avait pour seul objectif de salir son nom.

[3] Fars (Iran), 26 août 2011.

[4] www.leader.ir, 18 octobre 2011.

[5] Fars (Iran), 16 juin 2010.

[6] www.president.ir, 21 janvier 2012.

[7] ILNA (Iran), 5 janvier 2010.

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.