Lu dans la presse
|
Publié le 30 Décembre 2019

Etats-Unis - Attaque de Monsey : "Je vous aurai !", les mots de l'assaillant

L'attaque perpétrée samedi soir au domicile d’un rabbin dans la banlieue de New York a blessé cinq personnes et traumatisé la communauté juive de la région.

Publié le 29 décembre dans The New York Times sous le titre Intruder in Monsey Screamed ‘I’ll Get You’ in Machete Attack on Jews

Résumé et traducton proposés par le Crif

Lorsqu'il a été arrêté, l'assaillant était toujours couvert du sang de ses victimes - cinq Juifs hassidiques qu'il avait poignardés sauvagement avec une machette chez un rabbin tandis que les bougies Hanoucca venaient d'être allumées.
 
Mais le bilan aurait pu être pire si les victimes n'avaient pas riposté, frappant l'intrus avec des meubles, le forçant à battre en retraite.
 
Il avait caché son visage avec une écharpe lorsqu'il est entré par effraction dans la maison du Rabbin da la communauté hassidique de la banlieue de New York, vers 22 heures ce samedi.
 
"Au début, il a commencé à manipuler sa machette dans tous les sens, essayant de frapper tout le monde", a déclaré Josef Gluck, 32 ans, qui était au domicile du rabbin hassidique, Chaim Rottenberg, pour la célébration de la septième nuit de Hanoucca.
 
M. Gluck a déclaré que l'agresseur lui avait crié "Hé, vous ! Je vous aurai !" pendant l'attaque.
 
Dans la terreur, les gens ont fui le salon où ils étaient rassemblés. M. Gluck se souvient s'être précipité dans la cuisine, ramasser un petit enfant puis sortir par l'arrière de la maison. M. Gluck est ensuite revenu, a vu une victime plus âgée saigner abondamment, puis a tenté de confronter l'agresseur.
 
"J'ai attrapé une vieille table basse antique et je l'ai jetée sur son visage", a t-il déclaré.
 
Après que l’attaquant ait quitté le domicile du rabbin, il a tenté d’entrer dans une synagogue voisine, Netzach Yisroel ont indiqué des témoins. Mais les fidèles qui se trouvaient à l'intérieur avaient entendu l'agitation voisine et verrouillé la porte. L'attaquant est donc reparti en voiture.
 
Grafton Thomas, 38 ans, a été arrêté plus tard à Harlem après que la police ait retrouvé sa plaque d'immatriculation à l'aide d'une photo que M. Gluck avait prise. 
 
La police n’a pour le moment dévoilé aucune information quant au motif de l’agresseur.
 
La violence l'agression a traumatisé la communauté juive de la région de New York, alors qu'une série d'incidents antisémites a eu lieu ces dernières semaines.
 
Le département de police de New York avait déjà déclaré vendredi qu'il intensifiait les patrouilles dans les quartiers juifs après une série d'incidents antisémites la semaine dernière.
 
Les cinq victimes de l'attaque de samedi ont été transportées à l'hôpital et quatre d'entre elles ont été soignées et libérées. Dimanche après-midi, l'une d'elles étaient encore à l'hôpitel, blessée d'une fracture du crâne
 
Cette personne, selon Abe Rosenberg, capitaine de Hatzalah E.M.S. - le service local d'intervention d'urgence -, est une personne âgée et a récemment subi une chirurgie cardiaque. "Nous prions pour lui. Mais, chez une personne de cet âge avec une condition médicale critique, cela pourrait mal tourner", a-t-il déclaré.
 
Yossi Gestetner, co-fondateur du Conseil des affaires publiques juives orthodoxes, un groupe qui couvre New York et le New Jersey, a déclaré que l'une des victimes était le fils du rabbin.
 
Quelques heures après l'attaque, dans un esprit de résilience, des membres de la communauté ultra-orthodoxe se sont réunis dans la synagogue voisine pour poursuivre la célébration religieuse et offrir un soutien aux victimes de l'attaque.

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.