Lu dans la presse
|
Publié le 27 Septembre 2017

#Europe - Négationnisme : un ancien député belge condamné à visiter des camps d'extermination

Laurent Louis devra rendre compte sur son site de ses visites dans un camp de la mort, une fois par an, pendant cinq ans.

"Certes, Jean-Marie Le Pen a dit que les chambres à gaz étaient un détail de l'histoire. Mais en y réfléchissant un peu, était-ce si faux que cela?", s'interrogeait l'ex-homme politique belge, Laurent Louis, sur son blog il y a cinq ans. La Cour d'appel de Bruxelles vient de condamner l'ancien député du Parti populaire à visiter un camp d'extermination, différent chaque année, pendant cinq ans, en raison de ses propos négationnistes. 

Au service judiciaire chargé de contrôler le respect de ses obligations, il devra après chaque visite "présenter un texte d'au moins cinquante lignes sur ce qu'il a vu dans ces camps et sur les émotions qu'il y a ressenties", a précisé l'agence Belga. Le député devra aussi publier ses récits sur sa page Facebook dans le mois qui suivra ses voyages. 

Publié dans L'Express le 21 septembre 2017, lire l'intégralité ici

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.