Lu dans la presse
|
Publié le 4 Janvier 2019

Europe - Pologne : le leader d'un mouvement antisémite nommé vice-Ministre du numérique

Adam Andruszkiewicz, ancien dirigeant d'un mouvement de jeunesse polonais antisémite et xénophobe, a été nommé vice-Ministre des Affaires numériques et des médias sociaux.
Publié le 3 janvier sur le site de Arutz 7
 
Traduction proposée par le Crif
 
Le mouvement de jeunesse qu'il dirigeait est considéré comme un mouvement nationaliste et antisémite dont les dirigeants et les militants ont exprimé leur dureté à l’égard des Juifs, des minorités et des membres de la communauté LGBTQ.
 
Andruszkiewicz est connu comme l'un des plus éminents militants de droite en Pologne. Il qualifie quiconque désapprouve ses propos avec des mots tels que "parasites", "traîtres" et "ennemis de la Pologne". Il avait été élu pour la première fois au Parlement polonais en 2015 en tant que membre du parti populiste de droite Kukiz 15.
 
La nomination d'Andrushkiewicz en tant que membre du gouvernement polonais a été vivement critiquée par les dirigeants d'organisations juives.
 
L'ancien directeur de la Ligue anti-diffamation (ADL), Abraham Foxman, a déclaré à Algemeiner que la Pologne avait nommé "un antisémite néo-nazi désormais en chargé de l'Internet et des médias sociaux". "Où sont les voix de l'indignation en Pologne et dans l'UE?", s'est demandé Foxman.
 
Andruszkiewicz avait suscité de nombreuses controverses au cours de la crise des relations israélo-polonaises à propos du projet de loi sur l'Holocauste adopté par le Parlement polonais l'année dernière.

 

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.