Lu dans la presse
|
Publié le 6 Janvier 2017

#France - Attentat de Nice : la policière qui disait avoir subi des pressions du gouvernement déboutée

Elle avait assuré au lendemain de l’attaque avoir subi des pressions de la part de policiers parisiens pour modifier un rapport sur le dispositif de sécurité déployé pour le 14-Juillet.

Publié dans Le Monde le 5 janvier 2017 sous le titre "Attentat de Nice : pas d'abus d'autorité contre la policière municipale selon le parquet"

Le procureur de Nice, Jean-Michel Prêtre, a annoncé, jeudi 5 janvier, avoir classé la plainte déposée pour abus d’autorité par la policière municipale Sandra Bertin, qui assurait avoir subi des pressions de la part de policiers parisiens après l’attentat de Nice pour modifier un rapport sur le dispositif de sécurité déployé pour le 14-Juillet.
 
« Les éléments constitutifs d’une infraction d’abus d’autorité ne sont pas réunis », a déclaré Jean-Michel Prêtre lors d’une conférence de presse. Sandra Bertin avait saisi d’un signalement pour abus d’autorité le procureur dix jours après l’attentat, commis le 14 juillet sur la promenade des Anglais. Le maire de Nice, Philippe Pradal, ainsi que son premier adjoint, Christian Estrosi, en avaient fait de même.

Lire l'intégralité

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.