Lu dans la presse
|
Publié le 18 Janvier 2017

#France - Ce que le profil Facebook du gifleur de Manuel Valls laisse entendre

Dieudonné, Bretagne et cannabis, plongée dans les mentions "J'aime" du jeune homme qui a agressé l'ancien Premier Ministre

POLITIQUE - On ne sait pas grand chose de ce jeune homme bouclé, vêtu d'un sweat à capuche violet, qui a giflé Manuel Valls mardi 17 janvier en marge de sa visite bretonne. Âgé de 18 ans, il s'appelle Nolan et a joint à son geste un cri politique: "Ici c'est la Bretagne".

Selon la gendarmerie, le jeune adulte a revendiqué sa gifle au nom d'un mystérieux "comité patriote breton", parfaitement inconnu au bataillon. Pour l'ex-premier ministre en revanche, il s'agit d'un "militant identitaire de l'extrême droite bretonne, mais qui s'affiche aussi avec Dieudonné et Soral". Un bref passage sur la page Facebook de l'intéressé, et notamment sur ses mentions "J'aime", accessibles en public, permet en effet d'avoir un aperçu des intérêts du jeune homme.

Des sites identitaires bretons

On y trouve par exemple plus d'une dizaine de groupes ou communautés liés à l'indépendantisme breton. Parmi ces groupes, citons "Bretagne Fédérale", "Breiz Atao" (site identitaire aux inspirations fascistes comme le décrivait Vice) ou encore "Yaouankiz Vreizh" ("jeunesse bretonne"), ayant récemment accordé une interview à Breizh Info (site d'actualités comptant parmi les titres de la fachosphère). Nolan suit également "ADSAV Ar Strollad", organisation dont le contenu partagé ne laisse aucun doute sur sa xénophobie et son islamophobie.

Lire la suite ici

Auteur : Romain Herretos

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.