Lu dans la presse
|
Publié le 7 Avril 2020

France - Coronavirus : Macron s'est rendu ce mardi en Seine-Saint-Denis

Le chef de l’Etat ira à la Maison de santé pluridisciplinaire de Pantin, avant de visiter le Centre communal d’action social (CCAS) de La Courneuve. Le président de la République s'est rendu dans une maison de santé de Pantin pour échanger avec le personnel soignant. Le manque de moyens de protection dans le 93 est revenu souvent sur la table des échanges avec le chef de l'État.

Publié le 7 avril dans Le Parisien

Emmanuel Macron est attendu mardi après-midi en Seine-Saint-Denis, l'un des départements les plus touchés par l'épidémie de coronavirus, pour y rencontrer des professionnels de la santé et de l'accompagnement social, a indiqué l'Elysée.

Le chef de l'Etat visitera d'abord la Maison de santé pluridisciplinaire de Pantin, où « il échangera avec les professionnels de santé en charge de l'animation de la structure (médecins généralistes, infirmières, sages-femmes) et la directrice de la CPAM », a précisé la présidence.

Cette visite sera l'occasion de « mettre en exergue le recours massif à la télémédecine depuis le début de la crise et les synergies positives créées entre la médecine de ville et l'hôpital », selon l'Elysée.

Deuxième visite en Seine-Saint-Denis

Emmanuel Macron est ensuite attendu au Centre communal d'action social (CCAS) de La Courneuve pour y « échanger avec les professionnels et les volontaires mobilisés par les autorités municipales pour assister les personnes âgées les plus vulnérables », a indiqué l'Elysée.

Ce déplacement intervient alors que la France entre dans sa quatrième semaine de confinement, fixé jusqu'au 15 avril pour le moment. Au total, depuis le 1er mars, 8911 personnes sont mortes, dont 605 en 24 heures, nouveau pire bilan quotidien depuis le début de l'épidémie.

Emmanuel Macron s'est déjà rendu en Seine-Saint-Denis depuis le début de la crise sanitaire en allant à la rencontre, le 18 mars, des équipes de réanimation de l'hôpital Avicenne de Bobigny.

Il a aussi effectué plusieurs autres déplacements sur le terrain au côté des professionnels qui luttent contre l'épidémie. Il s'est ainsi rendu à l'Institut Pasteur auprès des chercheurs, dans un hôtel réquisitionné pour les sans-abri, à l'hôpital de campagne installé par l'armée près de Mulhouse et, la semaine dernière, dans une usine de masques en périphérie d'Angers et au centre de crise du ministère des Affaires étrangères.

Cette communication du président suscite quelques craintes dans son entourage. Certains proches estimant qu'il « parle trop » et que sa « parole s'use ».

Voir la vidéo

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.