Lu dans la presse
|
Publié le 27 Mai 2020

France - Déconfinement : Edouard Philippe annoncera demain les contours de la nouvelle phase

Un Conseil de défense se tiendra jeudi matin pour effectuer les derniers arbitrages avant une prise de parole du Premier ministre dans l’après-midi.

Publié le 25 mai dans Le Parisien

Les détails de la nouvelle étape du déconfinement, qui doit commencer le 2 juin, seront connus des Français dans trois jours. Selon nos informations, un Conseil de défense se tiendra jeudi matin pour rendre les tout derniers arbitrages. Le Premier ministre Edouard Philippe devrait ensuite les annoncer dans les heures qui suivent, jeudi après-midi.


Dès le mois dernier, face aux élus du Palais-Bourbon, le chef du gouvernement avait donné rendez-vous à la fin du mois de mai pour « évaluer les conditions dans nous organiserons une nouvelle phase de déconfinement. »

Avec ce deuxième volet, le gouvernement est très attendu sur une foule de dossiers. La liste est non exhaustive, mais elle va des restaurateurs et des gérants de bars dans les zones vertes, qui attendent de pouvoir accueillir de nouveau des clients, aux salles de théâtre et de cinéma, dont les portes sont restées closes jusqu'à présent.


Les 100 km toujours au programme ?


La question de l'ouverture des lycées, du maintien ou non de l'oral de français pour le baccalauréat, ou de la limitation des déplacements en dehors de son département au-delà de 100 km pourraient aussi être au cœur des annonces de jeudi. Sans oublier tout ce qui touche à l'organisation des vacances d'été, qu'il faudra passer « plutôt en France », comme l'a affirmé ce week-end la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne.

Avant les annonces du milieu de semaine, l'exécutif dévoilera dès mardi ses mesures pour tenter de relever une filière automobile mise au supplice par une épidémie ayant provoqué une chute des ventes. Emmanuel Macron pourrait ainsi annoncer un renforcement de la prime à la conversion pour l'achat d'un véhicule plus propre, un instrument présenté comme « très efficace » pour aider les constructeurs à déstocker, a estimé lundi Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie.


Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.