Lu dans la presse
|
Publié le 21 Juillet 2016

#France - Deuxième nuit de violences dans le Val-d'Oise, 9 interpellations

La mort d'un homme de 24 ans lors de son interpellation est à l'origine des émeutes.

15 véhicules ont été incendiés et 35 feux sur la voix publique ont été recensés

Publié dans le Parisien le 21 juillet 2016
 
Des violences ont éclaté pour la deuxième nuit consécutive de mercredi à jeudi dans le Val-d'Oise, après la mort d'un jeune homme de 24 ans lors de son interpellation, qualifiée de "bavure" par ses proches.
 
Selon le procureur de la République de Pontoise, Yves Jannier, les gendarmes de Persan ont procédé à l'interpellation du jeune homme vers 18 heures, pour une affaire d'extorsion de fonds et d'agression à domicile. Alors qu'il était arrêté seul, il "a fait un malaise cardiaque". Les pompiers appelés sur place ont constaté son décès.
 
Mais une trentaine de casseurs - des 'amis', qui disent ne pas croire à sa mort accidentelle - sont dans un premier temps allés s'en prendre à la gendarmerie en guise de représailles, avant de se replier dans leur quartier où la nuit menaçait d'être longue.
 
«Ils cassent tout», racontait hier soir une habitante du quartier. Les violences, impliquant 200 personnes au total, se sont produites sur les communes voisines de Beaumont-sur-Oise, Persan et Bruyères-sur-Oise, où 180 membres des forces de l'ordre étaient mobilisés.
 
15 véhicules ont été incendiés et 35 feux sur la voix publique ont été recensés, ainsi que deux tentatives d'incendie, contre la mairie et une école maternelle de Beaumont-sur-Oise.
 
Au cours de la nuit dernière, neuf casseurs ont été interpellées et placées en garde-à-vue pour des faits "d'attroupements armés, incendies volontaires et jets d'objets incendiaires sur les forces de l'ordre"... Lire l'intégralité.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.