Lu dans la presse
|
Publié le 16 Octobre 2017

#France #Opinion - "Pour les islamistes, l'épisode Europe touche à sa fin" par l'écrivain Boualem Sansal

L'auteur de 2084 sonne le tocsin. Vaincre le terrorisme de Daech ne suffira pas à anéantir l'islamisme. Celui-ci progresse partout : dans les pays musulmans, mais aussi en Europe. Au point de menacer l'équilibre du monde.

Son dernier livre, L'Impossible Paix en Méditerranée, prend la forme d'un dialogue entre deux rives avec Boris Cyrulnik. A huit cents kilomètres de distance, l'écrivain algérien et le psychiatre s'interrogent sur les racines des guerres en Méditerranée et sur le devenir de la région.

L'islam a repris sa place première dans ses terres et entend l'imposer au reste du monde. Cette renaissance, voulue moderne par certains printaniers, a été totalement accaparée par les islamistes qui la voulaient conforme à la charia et imposée par des moyens halal: la salafiya, le djihad, le terrorisme de masse, la takiya, le harcèlement, le coup d'Etat. La sismicité ne cesse plus de croître, les dégâts et les morts seront à l'avenant. En l'état, les sociétés modernes peuvent résister à de grands désordres sur un temps limité mais, sur la durée, elles s'épuisent et finissent par se déliter. C'est ce qui arrive.

Je crois que la taille de la Méditerranée y est pour quelque chose. C'est une mer intercontinentale, elle appartient à trois univers foncièrement différents (Europe, Afrique, Asie) mais elle est trop petite, surpeuplée, composée de peuples nombreux (on les comptait par milliers au temps des Romains). Elle ne pouvait leur offrir assez de ressources pour vivre, se multiplier et prospérer à leur rythme. Il fallait prendre sur le voisin, ce qui a fait de la natalité une sorte de course aux armements, une arme de destruction massive. Le président algérien Boumédiène l'a bien résumé: «C'est par le ventre de nos femmes que nous vaincrons l'Occident.» Plus tard, Arafat et récemment Erdogan reprirent à leur compte cette courageuse et virile formule.

A cela s'ajoute le poids de la religion. En Méditerranée, elle a toujours été omniprésente, omnipotente. L'islam renaissant apporte aujourd'hui ses mille et une spécificités, notamment la célérité dans l'exécution.

Publié dans Le Figaro le 13 octobre 2017, lire l'intégralité ici

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.