Lu dans la presse
|
Publié le 27 Avril 2017

#France - Présidentielle : comment Marine Le Pen pourrait gagner avec "l'abstention inavouée"

Interview du physicien du CNRS et du Cevipof qui avait "prédit" le succès du Brexit ou de Trump. Pour lui, l'abstention sera déterminante au second tour de la présidentielle.
Serge Galam est un physicien un peu particulier, spécialiste de "sociophysique". Ce chercheur au CNRS applique des modèles de dynamique d'opinions aux élections. C'est à ce titre qu'il est également membre du Centre de recherches politiques de Sciences-Po (Cevipof). 
Lorsque j'applique mon modèle de dynamique d'opinions au cas Le Pen/Macron, j'obtiens la même conclusion que tous les sondeurs: Marine Le Pen perd l'élection. En termes d'évolution des intentions de vote, elle ne peut pas dépasser, d'après mon modèle, la barre des 50% nécessaire à la victoire. Elle est coincée par l'existence d'un front républicain. On a en France plus de 50% d'électeurs qui refusent absolument de voter FN. En cas de possibilité FN, ils votent pour s'y opposer et donc pour le candidat alternatif. C'est ce qui explique pourquoi Marine Le Pen perdrait l'élection. 
 
Mais une hypothèse possible est que le jour du vote, toute excuse pourra être bonne pour "oublier" d'aller voter. On peut donc se retrouver avec une abstention inavouée. Comme on ne peut pas évaluer combien de personnes n'avaleront pas leur pilule, on peut faire une formulation de physicien avec une formule mathématique. 
 
Publié dans L'Express le 26 avril 2017, lire la suite ici

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.