Lu dans la presse
|
Publié le 28 Juillet 2020

France - Qui sont les 11 secrétaires d'Etat du gouvernement Castex ?

Le gouvernement de Jean Castex est désormais au complet, près de trois semaines après la nomination des ministres et ministres délégués.

Publié le 26 juillet dans France Info

Il aura fallu beaucoup de patience pour connaître la composition complète du nouveau gouvernement de Jean Castex. Mais la liste des secrétaires d'Etat a enfin été dévoilée, dimanche 26 juillet, soit 20 jours après la nomination des ministres et des ministres délégués. Au total, six nouvelles personnalités, dont cinq députés, font leur entrée au gouvernement. Sophie Cluzel, Jean-Baptiste Lemoyne, Cédric O, Laurent Pietraszewski et Adrien Taquet sont eux reconduits.

Le gouvernement compte donc au final 16 ministres, 14 ministres délégués et 12 secrétaires d'Etat (un seul, Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, avait été nommé dès le 6 juillet), soit un total de 42 membres. La parité est respectée, et même un peu mieux, puisqu'en comptant Jean Castex, il y a 21 hommes et 22 femmes dans ce gouvernement.

Sophie Cluzel, chargée des Personnes handicapées

(auprès du Premier ministre)

La secrétaire d\'Etat Sophie Cluzel lors de son arrivée à une conférence sur le handicap à l\'Elysée, le 11 février 2020.

La secrétaire d'Etat Sophie Cluzel lors de son arrivée à une conférence sur le handicap à l'Elysée, le 11 février 2020. (LUDOVIC MARIN / AFP)

L'ancienne secrétaire d'Etat chargée du Handicap, Sophie Cluzel, a été reconduite, toujours auprès du Premier ministre. "C'est une très grande joie de pouvoir reprendre mon travail, a-t-elle réagi sur franceinfo. Je suis ravie de pouvoir continuer." Elle souhaite "pouvoir accélérer les réponses aux personnes en situation de handicap".

Ce simple secrétariat d'Etat, même rattaché au Premier ministre, n'a pas convaincu tous les principaux concernés. "L'absence d'un ministère délégué au handicap est un très mauvais signal", avait déploré le président du Conseil national consultatif des personnes handicapées, Jérémie Boroy, après la nomination des ministres et ministres délégués.

Jean-Baptiste Lemoyne, chargé du Tourisme, des Français de l’étranger et de la Francophonie

(auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères)

Le secrétaire d\'Etat Jean-Baptiste Lemoyne après un Conseil des ministres, le 6 janvier 2020.

Le secrétaire d'Etat Jean-Baptiste Lemoyne après un Conseil des ministres, le 6 janvier 2020. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Jean-Baptiste Lemoyne va poursuivre ses travaux dans un contexte fortement marqué par la crise sanitaire et économique provoquée par l'épidémie de coronavirus. Depuis mars, il s'est notamment employé à relayer les préoccupations des professionnels du tourisme, conviés à un comité de filière hebdomadaire, et a organisé le rapatriement de 190 000 touristes français bloqués à l'étranger par la pandémie de Covid-19. Il avait été le seul parlementaire LR à avoir soutenu ouvertement Emmanuel Macron avant le premier tour de la présidentielle.

Clément Beaune, chargé des Affaires européennes

(auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères)

Clément Beaune, alors conseiller Europe d\'Emmanuel Macron, lors d\'une conférence de presse après d\'un sommet à Bruxelles, le 22 mars 2019.

Clément Beaune, alors conseiller Europe d'Emmanuel Macron, lors d'une conférence de presse après d'un sommet à Bruxelles, le 22 mars 2019. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Clément Beaune succède à ce poste à Amélie de Montchalin. En tant que conseiller Europe d'Emmanuel Macron, Clément Beaune, âgé 37 ans, a été très influent dans l'élaboration de la politique européenne du président, des négociations sur le Brexit à la réforme de la zone euro.

Ancien élève de l'ENA, Clément Beaune n'a jamais exercé de fonction publique mais connaît bien les rouages du pouvoir après avoir été conseiller Budget de l'ancien Premier ministre socialiste Jean-Marc Ayrault, avant de rejoindre l'équipe d'Emmanuel Macron au ministère de l'Économie.

Bérangère Abba, chargée de la Biodiversité

(auprès de la ministre de la Transition écologique)

La députée LREM Bérangère Abba los d\'une séance de questions au gouvernement, le 3 avril 2018 à l\'Assemblée nationale.

La députée LREM Bérangère Abba los d'une séance de questions au gouvernement, le 3 avril 2018 à l'Assemblée nationale. (THOMAS SAMSON / AFP)

C'est une petite surprise, puisque Brune Poirson, secrétaire d’Etat à la transition écologique dans le gouvernement d'Edouard Philippe, n'est pas reconduite. Elle cède sa place à la députée de Haute-Marne Bérangère Abba, qui était déléguée nationale à la transition écologique au sein de LREM.

La nouvelle secrétaire d'Etat est proche de Barbara Pompili. Après sa nomination, la ministre de la Transition écologique a salué dans un tweet la "combativité" et l'"expertise" de la nouvelle secrétaire d'Etat, qu'elle juge "cruciales pour faire vivre une nature proche des Français". Bérangère Abba a  participé à la commission d’enquête parlementaire sur la sûreté et la sécurité des installations nucléaires.

Elle a co-signé en 2019 une tribune dans Le Monde qui affirmait que "l'écologie est au cœur de l’acte II du quinquennat" ou une autre en 2018 dans Le Journal du Dimanche prônant "la sobriété et l'efficacité énergétiques" et appelant à la fermeture de centrales à charbon et de centrales nucléaires. Sur ce dossier, elle a été pointée du doigt par le site Reporterre après sa nomination au conseil d'adminisation de l'Andra (l’Agence nationale de gestion des déchets radioactifs), en charge notamment du site d'enfouissement de Bure contre lequel Bérangère Abba militait. Elle a également été critiquée pour son positionnement sur l'interdiction du glyphosate, qu'elle a défendue, tout en votant en septembre 2018 contre son inscription dans la loi. 

Nathalie Elimas, chargée de l’Education prioritaire

(auprès du ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports)

La députée MoDem Nathalie Elimas lors d\'une séance de questions au gouvernement, le 8 juillet 2020.

La députée MoDem Nathalie Elimas lors d'une séance de questions au gouvernement, le 8 juillet 2020. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Nouvelle entrante, la députée du Val-d'Oise MoDem Nathalie Elimas sera chargée de l'éducation prioritaire. Ancienne juriste reconvertie dans l'enseignement et directrice d'école, mère de quatre enfants, elle s'est engagée en politique pendant la campagne présidentielle de 2007, au côté de François Bayrou, "séduite par cet élan de liberté et d'indépendance en rupture avec l'affrontement des clans politiques". 

Elle a été élue députée pour la première fois en 2017, dans la 6e circonscription du Val-d'Oise. Membre de la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale, elle est également conseillère régionale depuis 2015. Fin juin, elle avait présenté un rapport sur l'adaptation de la politique familiale aux défis de la société du XXIe siècle. 

Sarah El Hairy, chargée de la Jeunesse et de l’Engagement

(auprès du ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports)

La députée MoDem Sarah El Hairy lors d\'une séance de questions au gouvernement, le 16 mai 2018.

La députée MoDem Sarah El Hairy lors d'une séance de questions au gouvernement, le 16 mai 2018. (ERIC FEFERBERG / AFP)

Elle aussi nouvelle secrétaire d'Etat, elle aussi députée MoDem, Sarah El Hairy va travailler auprès du même ministère de tutelle que Nathalie Elimas, sous la direction de Jean-Michel Blanquer. Cette élue de Loire-Atlantique est une figure montante du MoDem de François Bayrou, dont elle était jusqu'alors porte-parole, spécialiste de l'économie sociale et solidaire. 

Avant son élection à l'Assemblée, la jeune femme avait été responsable commerciale dans la coopérative Groupe Up de chèques-déjeuner. Depuis 2017, la députée siégeait à la commission des finances. Elle avait été rapporteure sur une proposition de loi visant à améliorer les trésoreries des associations et en juin dernier, elle avait remis au gouvernement un rapport "Pour une philanthropie à la Française".

Cédric O, chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques

(auprès du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance et de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales)

Cedric O est reconduit, en charge de la Transition numérique et des Communications électroniques. 

Cedric O est reconduit, en charge de la Transition numérique et des Communications électroniques.  (LUDOVIC MARIN / AFP)

En avril dernier, Sarah El Hairy s'était opposée à l'idée d'un traçage du Covid-19 par la téléphonie mobile. Elle devra éviter le sujet avec son collègue Cédric O, qui a été reconduit à la Transition numérique. En charge du déploiement (laborieux) de l'application StopCovid, il planche notamment sur un système d'identité numérique fourni par l'Etat, pour que les internautes puissent s'identifier en ligne avec une fiabilité aussi forte que celle offerte par la carte d'identité dans le monde réel.

Olivia Grégoire, chargée de l’Economie sociale, solidaire et responsable

(auprès du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance)

La députée LREM Olivia Grégoire entre au gouvernement pour s\'occuper de de l’Economie sociale, solidaire et responsable. 

La députée LREM Olivia Grégoire entre au gouvernement pour s'occuper de de l’Economie sociale, solidaire et responsable.  (ERIC FEFERBERG / AFP)

Ex-cheffe d'entreprise de 41 ans, Olivia Grégoire était jusqu'alors vice-présidente de la commission des Finances de l'Assemblée, et à l'aile droite de LREM. Fondatrice d'un cabinet de conseil en stratégie d'entreprise à destination des PME et start-ups, Olivia Grégoire, engagée de longue date avec la droite libérale et le centre droit, est passée par les cabinets ministériels de Jean-Pierre Raffarin et Xavier Bertrand.

Laurent Pietraszewski, chargé des Retraites et de la Santé au travail

(auprès de la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion)

Laurent Pietraszewski est nommé secrétaire d\'Etat en charge des Retraites et de la Santé au travail. 

Laurent Pietraszewski est nommé secrétaire d'Etat en charge des Retraites et de la Santé au travail.  (ALAIN JOCARD / AFP)

Alors que la réforme des retraites n'apparaît plus comme une priorité, la question de la nomination d'un secrétaire d'Etat dédié n'était pas assurée. Mais Laurent Pietraszewski est finalement reconduit au même poste. 

Joël Giraud, chargé de la Ruralité

(auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales)

Le député LREM Joël Giraud (à droite) est nommé secrétaire d\'Etat chargé de la Ruralité. 

Le député LREM Joël Giraud (à droite) est nommé secrétaire d'Etat chargé de la Ruralité.  (LUDOVIC MARIN / AFP)

Le député des Hautes-Alpes, issu des rangs du Parti radical de gauche et élu avec l'étiquette LREM, était rapporteur général du budget. Il entre au gouvernement pour s'occuper de la Ruralité, un portefeuille inexistant sous Edouard Philippe. Une nomination en écho à l'arrivée à Matignon de Jean Castex qui s'est présenté en homme des "territoires". Joël Giraud s'est fait remarquer à l'Assemblée nationale en 2019 pour avoir demandé une deuxième délibération sur le vote d'un amendement polémique sur un avantage fiscal accordé à l'huile de palme.

Adrien Taquet, chargé de l’Enfance et des Familles

(auprès du ministre des Solidarités et de la Santé)

Adrien Taquet est reconduit comme secrétaire d\'Etat chargé de l\'Enfance et des Familles. 

Adrien Taquet est reconduit comme secrétaire d'Etat chargé de l'Enfance et des Familles.  (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Entré au gouvernement en janvier 2019, l'élu des Hauts-de-Seine se voit renouvelé dans ses fonctions de secrétaire d'Etat à l'Enfance. Son portefeuille reste le même. Il aura notamment en charge la poursuite des travaux sur "1000 premiers jours" de l'enfant, dont les conclusions sont attendues en septembre. Figurent parmi les questions en cours : l'allongement du congé paternité, la rémunération du congé parental et la réflexion sur les modes de garde. Il est attendu sur le terrain par les associations de protection de l'enfance qui ont déploré que le remaniement ne donne pas lieu à la création d'un grand ministère dédié aux familles. 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.