Lu dans la presse
|
Publié le 18 Janvier 2019

France - Saccage de l’Arc de Triomphe : le tagueur d’ultradroite incarcéré

Cet homme de 40 ans appartenant à la mouvance de l’ultradroite avait été initialement placé sous contrôle judiciaire. Trois des 14 mis en examen sont désormais en détention provisoire.

Publié le 17 janvier dans Le Parisien

La cour d’appel de Paris a décidé ce jeudi de placer en détention provisoire Sébastien F. Ce militant de l’ultradroite de 40 ans fait partie des 14 personnes mises en examen dans l’enquête sur le saccage de l’Arc de Triomphe le 1er décembre dernier, en marge de l’acte 3 des Gilets jaunes. Le parquet, qui souhaitait le voir derrière les barreaux, avait fait appel de son placement sous contrôle judiciaire. L’accusation a obtenu gain de cause devant la chambre de l’instruction.

Quelques jours après les dégradations commises sur le monument, les enquêteurs de la PJ avaient reçu un renseignement anonyme : l’auteur d’un des tags qui ont recouvert l’Arc - « Augmenter le RSA »- serait un certain Sébastien F. L’homme se serait notamment trahi en signant le graffiti de son surnom : Sanglier. Âgé de 40 ans, ce chômeur est une figure de l’ultradroite.

Des armes sous le matelas

 

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.