Lu dans la presse
|
Publié le 27 Avril 2017

#France - Terrorisme : des policiers solidaires et inquiets

Ils avaient observé une minute de silence en présence du préfet, dans la matinée. Une vingtaine de policiers quimpérois se sont rassemblés, hier midi, par solidarité, après la mort de Xavier Jugelé, le policier abattu jeudi sur les Champs-Élysées.
À l'heure où une cérémonie débutait à la préfecture de police de Paris, des dizaines de policiers quimpérois se sont rassemblées dans la cour du commissariat, le temps d'une minute de silence précédée de la lecture du message du directeur général de la police nationale par le préfet, Pascal Lelarge.
 
Un hommage solennel doublé, à l'heure de midi, d'un rassemblement silencieux d'une vingtaine de policiers, en uniforme ou en civil, devant le commissariat. Un rassemblement de dix minutes observé devant tous les commissariats de France. « Sans revendication et sans banderole », explique Alain Heernaert, le délégué du syndicat Unité SGP Police. « Nous sommes simplement là pour montrer notre solidarité », poursuit-il, évoquant les proches et notamment la famille du policier assassiné par un terroriste. Une menace à laquelle sont particulièrement confrontés les policiers Franciliens. « Nous partageons cette inquiétude comme dans tous les commissariats de France parce qu'il n'y a pas de ville préservée », estime le délégué syndical.
 
 

Publié dans Le Télégramme le 26 avril 2017, lire la suite ici

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.