Lu dans la presse
|
Publié le 19 Janvier 2017

#France - Trois mois de prison avec sursis pour l'homme qui a agressé Manuel Valls

La justice l'a également condamné à 105 heures de travail d'intérêt général

Le jeune homme qui a giflé l'ancien Premier ministre Manuel Valls, mardi à Lamballe (Côtes-d'Armor), a été condamné à trois mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc, mercredi 18 janvier.
Manuel Valls obtient un euro symbolique.

Cette procédure permet d'éviter un procès. Elle est proposée par le procureur, qui suggère une peine que l'auteur des faits peut accepter ou refuser. Le jeune homme était poursuivi pour violences volontaires sans incapacité de travail préméditées. Manuel Valls, qui avait porté plainte, a réclamé et obtenu un euro symbolique.

Le jeune homme, "délinquant léger, sans antécédent judiciaire, est plutôt à la recherche d'un idéal", estime le parquet, cité par France 3 Bretagne. Il était connu de la justice pour un rappel à la loi en 2014 pour usage de stupéfiants. Il avait également fait l'objet d'une note de renseignement auprès des autorités locales en juin dernier après avoir exigé lors de l’Euro de football la présence d'un drapeau breton sur la façade d'un hôtel de Dinard, où séjournait l'équipe du pays de Galles.

Lire la suite ici
 

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.