Lu dans la presse
|
Publié le 30 Avril 2018

#France - Y a-t-il 60000 Français juifs qui ont déménagé pour cause d'antisémitisme ? D'où sort ce chiffre ?

Pascal Bruckner est intervenu au micro de France Inter lundi 23 avril, à l'occasion, de la sortie de l'ouvrage collectif le Nouvel Antisémitisme (Albin Michel). Il affirme notamment que «60 000 citoyens juifs français ont quitté la France parce qu'ils ne se sentaient pas en sécurité, notamment après les événements de l'hypercacher».

Ces chiffres proviennent des travaux de Marc Knobel, historien et directeur des études au Crif, comme nous l'a indiqué Pascal Bruckner. Laurent Joffrin, directeur de Libération y avait aussi fait référence, en mars 2018, dans son édito «Pour les juifs». Ces départs représentent «proportion considérable» en rapport au nombre de Français juifs -10%- avait-il notamment souligné.

«Entre 2000 et 2017, 55 049 juifs ont fait leur alyah», a indiqué l'historien, soit plus qu'entre 1970 et 1999, période pendant laquelle 48 097 juifs sont partis. Ici, Marc Knobel s'appuie sur les données de l'Agence juive, chargée d'accompagner les candidats à l'Alyah (Olim). 

«Sachant qu’il faut normalement un an, voire plus, pour préparer son Aliyah, surtout s’il s’agit d’une famille, on peut affirmer que la tendance commence a prendre son essor en 2011-2012, et se reflète dans les chiffres a partir de 2013», commente-t-il.

«Une vague sans précédent» que Marc Knobel explique cette augmentation par un «très fort sentiment d'insécurité, de malaise et de doute», notamment correlé au nombre d'actes antisémites. 

Marc Knobel est rejoint sur ce point par l'analyse de Jérôme Fourquet, Directeur du département Opinions de l'IFOP, et Sylvain Manternach, géographe dans l'ouvrage «L'an prochain à Jérusalem». D'après les données d'un sondage réalisé pour l'occasion, 47% des départs s'expliqueraient par le sentiment d'insécurité -soit la majorité. 

Autre point d'accord entre les spécialistes : le nombre d'actes antisémites évolue au rythme de l'actualité du conflit israélo-palestinien. 

Publié le 23 avril 2018 dans Libération, lire l'intégralité ici

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.