Lu dans la presse
|
Publié le 13 Janvier 2020

France/Antisémitisme - Les tags nazis sur la permanence du candidat LREM à la mairie d'Evreux suscitent l'indignation

Le local de campagne de Guillaume Rouger a été tagué de messages antisémites ce week-end. Le candidat a décidé de porter plainte.

Publié le 12 janvier dans France Bleu

La permanence de Guillaume Rouger, candidat La République en Marche à la mairie d'Evreux, a été taguée plusieurs fois ce week-end de messages antisémites. Il a décidé de porter plainte dimanche 12 janvier. Samedi en début de journée, le candidat a découvert des inscriptions sur son local de campagne. Nettoyé, de nouveaux tags sont apparus samedi soir, puis dimanche. Des croix gammées ont été dessinées à la craie et on pouvait lire "Macron assassin". 

Des tags inacceptables 

Ces dégradations sont inadmissibles pour Guillaume Rouger. "Je crois qu'il faut se battre projet contre projet, estime-t-il. Tous ces propos ignobles, ces actes d'incivilité, veulent combattre la démocratie, une République qui sait dialoguer. Je pense qu'il faut que l'on arrête avec tout ça, que l'on soit en capacité de mener une campagne sereine, avancer nos idées. C'est ce que l'on fera dans les semaines qui viennent", indique Guillaume Rouger. 

Le candidat a reçu une vague de soutiens, notamment du ministre de l'Economie Bruno Lemaire, qui "condamne fermement" cette dégradation sur Twitter.  

Guillaume Rouger a posté une vidéo sur Twitter devant son local. Le nettoyage était presque achevé. 

D'autres permanences ont été vandalisées partout en France ce week-end. C'est le cas notamment à Poitiers, dans la Vienne, où le local du candidat LREM Anthony Brottier a été pris pour cible. 

 

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.