Lu dans la presse
|
Publié le 14 Février 2020

France/Association membre - Lille: quatre étudiants créent une antenne locale de l’Union étudiante des Juifs de France (UEJF)

Déconstruire les préjugés, lutter contre toute forme de discrimination, antisémite ou xénophobe, c’est la volonté de Sarah, Kenza, Youval et Élise en créant l’antenne lilloise de l’UEJF.

Publié le 14 février dans La Voix du Nord

« Quand j’étais en prépa à Paris, j’ai rencontré des personnes antisémites, qui faisaient à mon sujet des blagues pas drôles, qui ne me considéraient pas comme étant Français, qui avaient des propos très limites. J’en ai rencontré d’autres qui, eux, étaient plutôt antisionistes et qui pensaient qui si on était Juif, on soutenait Israël. Moi, je suis pour la paix. »

C’est ce qui a motivé Youval Ouaknine à fonder l’antenne lilloise de l’Union Étudiante des Juifs de France, avec trois autres étudiantes, Sarah Bitane, Kenza Benchegra et Élise Hirsch, tous étudiants à Sciences Po. « L’UEJF est une association laïque, ouverte à tous. Notre objectif est triple : assurer le devoir de mémoire, militer contre l’antisémitisme, l’antisionisme et la xénophobie, et réunir le plus de monde possible autour d’événements, mais aussi de moments festifs. »

Dans les écoles

C’est d’ailleurs au bowling que le groupe a organisé sa première réunion avec d’autres amis.

Ils ont déjà organisé une conférence autour d’Evelyne Askolovitch, rescapée des camps de concentration, préparent un « voyage de la mémoire » pour retracer le parcours des déportés de la prison de Loos au camp de Bergen Belsen, et comptent aussi aller dans les écoles pour déconstruire les préjugés. « Notre association veut rassembler le plus de monde autour de la lutte contre le racisme en général. Nous travaillons d’ailleurs avec SOS racisme. »

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.