Lu dans la presse
|
Publié le 23 Avril 2019

France/Mémoire - Des collégiens manchois se rendent en Israël à la rencontre de Justes parmi les Nations

Depuis 2011, le collège Gambetta de la ville de Carentan travaille sur la création d’un mémorial manchois de la Shoah, avec un but précis : « Rendre hommage aux 79 Juifs assassinés par les nazis nés, ayant séjourné ou ayant été arrêtés dans la Manche ».

Publié le 21 avril dans Ouest France

Des collégiens de Carentan partent en Israël sur la trace des Justes manchois. Le Département organise le déplacement. Depuis 2011, le collège Gambetta travaille sur la création d’un mémorial manchois de la Shoah, avec un but précis : « Rendre hommage aux 79 Juifs assassinés par les nazis nés, ayant séjourné ou ayant été arrêtés dans la Manche ».

Trente-six Manchois Justes parmi les nations

Depuis, quinze élèves ont également enquêté sur ces Manchois Justes parmi les nations. À ce jour, 36 Manchois ont été reconnus Justes parmi les nations. La classe travaille aujourd’hui à la reconnaissance du couple Tourneux, Carentanais, tous les deux décédés, qui ont caché et sauvé Jean-Claude Prager, un enfant juif vivant aujourd’hui à Lyon.

Après avoir découvert le 31 janvier 2019, le Mémorial de la Shoah à Paris, les collégiens s’envoleront lundi 22 avril en Israël. Au cours de ce voyage pédagogique, ils effectueront notamment la visite du Mémorial Yad Vashem et seront reçus à l’ambassade de France. Ils rencontreront Estelle Rosenthal et Albert Mielnicki, des Juifs rescapés manchois. Enfin, les quinze collégiens présenteront un spectacle théâtral sur la Shoah devant la communauté française de Tel Aviv.

Le conseil départemental organise ce voyage. « J’emmène une délégation de collégiens de Carentan et du Département en Israël à la rencontre des Justes parmi les Nations de la Manche, souligne Marc Lefèvre, président. Ce séjour, empreint d’émotion et de solennité, s’inscrit dans une démarche de transmission de la mémoire aux jeunes générations voulue par le Département. Je tiens à rappeler que notre mémoire est fragile et précieuse, et que notre vigilance doit être de tous les instants. »

 

Crédit photo : DDAGUIER-CD50. Prise en janvier 2019 lors d'une visite au Mémorial de la Shoah à Paris.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.