Lu dans la presse
|
Publié le 18 Avril 2019

France/Radicalisation - Aujourd'hui, la lutte contre la radicalisation : quels outils pour éviter l’engrenage ?

Sujet dans l’air du temps, la question de la radicalisation inquiète. Dans son émission “Le tour de la question”, Wendy Bouchard engageait hier le débat à partir du film de Rost "Tu iras au paradis", 11'35 de prévention autour de la radicalisation, et tentait de répondre aux interrogations sur la lutte contre la radicalisation et plus précisément sur les outils pour éviter l’engrenage.

Publié le 17 avril sur Europe 1

Lutte contre la radicalisation : Quels outils pour éviter l’engrenage ?

“Tu iras au paradis”, le film de Rost tourne dans toute la France depuis le mois de mars. Dans les écoles, les associations, les MJC, les missions locales, les centres éducatifs, les salles de cinéma… 11’35 de prévention autour de la radicalisation chez les jeunes notamment des “quartiers”. Un coup de poing, sans fioriture. Un coup de poing, sans fioriture, pour dépeindre le piège dans lequel certains esprits plus vulnérables risquent de tomber. Comment le processus d’embrigadement s’opère ? comment repérer les personnes fragiles ? Comment sortir de ce cercle infernal ?

Les invités de l'émission étaient : 

Rost, Rappeur, producteur, écrivain, chroniqueur, co-réalisateur avec Thomas Keumerian de “Tu iras au paradis”, court-métrage de 11’35 sur la prévention et des dangers de la radicalisation.

Muriele Domenach, Secrétaire générale du Comité Interministériel pour la prévention de la délinquance et de la radicalisation.

Marc Trévidic, Ancien juge d’instruction antiterroriste, actuellement en poste à la cour d’appel de Versailles et candidat pour être nommé au poste de « procureur national antiterroriste »

Smaïn, Comédien, joue le rôle de Nabil dans “Tu iras au paradis”.

 

 

"Tu iras au paradis", le court-métrage qui entend sensibiliser sur la radicalisation des jeunes

 

En 11 minutes et 35 secondes, ce film raconte l'histoire de Rémi, à peine majeur et déjà radicalisé. Le jeune homme fait partie d'un commando terroriste et est prêt à se faire exploser dans une brasserie bondée. C'est alors que Nabil, joué par le comédien Smaïn, le reconnaît, s'invite à sa table et engage la discussion. Un coup de poing, sans fioriture, pour dépeindre le piège de la radicalisation dans lequel certains esprits plus vulnérables risquent de tomber.

 
 

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.