Lu dans la presse
|
Publié le 5 Février 2020

France/Stéréotypes - La Ville de Strasbourg et Courrier international retirent un prix pour dessins antisémites

Décerné au dessinateur de presse portugais Vasco Gargalo en novembre dernier à Strasbourg, un prix fait aujourd’hui polémique : des dessins à caractère antisémite lui sont depuis reprochés. Demande a été faite aux organisateurs de lui retirer son prix.

Publié le 4 février dans Dernières Nouvelles d'Alsace

La Ville de Strasbourg et l’hebdomadaire Courrier international ont « fermement » condamné les dessins antisémites du dessinateur portugais Vasco Gargalo, qui avait reçu le prix du public de « Plumes libres pour la démocratie », lors du Forum mondial de la démocratie, en novembre dernier à Strasbourg. La Ville et l’hebdomadaire indiquent qu’ils « viennent de découvrir » ces dessins, « et notamment celui caricaturant Benyamin Netanyahou "enterrant" les Palestiniens dans un four crématoire, surmonté de la sinistre inscription d’Auschwitz "Arbeit macht frei"».

Ils condamnent un « amalgame odieux consistant à utiliser la représentation de la Shoah pour illustrer la politique du gouvernement israélien ». « Il va sans dire que si [nous avions] eu connaissance [de ces] productions antisémites, aucun de ces dessins n’aurait fait l’objet d’une publication ou d’une participation à un prix », souligne le communiqué commun. En conséquence, par fidélité « aux valeurs des droits de l’homme et de la démocratie », la Ville de Strasbourg et Courrier International « considèrent aujourd’hui que Vasco Gargalo ne mérite plus de se prévaloir d’un Prix qui promeut ces mêmes valeurs, qu’il a transgressées ».

Vasco Gargalo est un caricaturiste régulièrement publié dans des journaux européens. Il a reçu son prix à Strasbourg un dessin rendant hommage à Marielle Franco, élue brésilienne engagée contre le racisme, l’homophobie et les violences policières, assassinée en mars 2018.

Le B’nai B’rith France s’est immédiatement mobilisé avec le soutien des loges B’nai B’rith de Strasbourg, du Consistoire du Bas-Rhin et du Crif régional Est pour dénoncer "Ces dessins ignobles mettant en scène les pires symboles de la haine anti-juive".

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.