Lu dans la presse
|
Publié le 21 Avril 2020

Hommage - Disparition de Roger Helwaser, orphelin de la Shoah

Roger Helwaser, né le 12 janvier 1928 à Paris, ex enfant caché, orphelin de la Shoah, nous a quittés le 10 avril, laissant son épouse, ses enfants, et ses amis dans l’affliction. Le Crif adresse ses sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

Publié le 17 avril dans Actualité Juive

Ses obsèques conduites par le Grand Rabbin Olivier Kaufmann se sont déroulées à Bagneux le 13 avril en présence de sa famille proche. Il y a un peu plus d’un mois, Roger terrassé de chagrin, assistait à l’inhumation de Milo Adoner à Bagneux.

Milo et Roger (avec Robert Clary qui vit aux USA) étaient les seuls survivants de la rafle de la rue des Deux-Ponts, au cours de laquelle, le 23 septembre 1942, 112 personnes, dont 40 enfants, furent arrêtés, puis déportés à Auschwitz, le 28 septembre, par le convoi 38.

Les parents de Roger furent du nombre des victimes, de même que sa sœur Madeleine, et son frère Emile, ainsi que Milo, ses parents, et ses cinq frères et sœurs. Seuls Milo et Emile revinrent de déportation. Quant à Roger, il échappa à un destin fatal, car il se trouvait à la campagne.

Après la guerre, Roger retrouva son Frère Emile (décédé il y a quelques années), et Milo, qui tous trois ne se quittèrent plus. En 1957, Roger épousa Lucienne Skornik, fille de Lazare, mort en déportation, et d’Estera, rescapée d’Auschwitz. Le couple donnera naissance à 3 enfants, 2 garçons et une fille. 

Roger était un « mentsch » élégant, le cœur empli d’amour pour les siens et ses amis du Pletzl. Sa réussite dans le « schmattès », était notoire.

A côté de son travail, Roger adorait le Jazz, mais encore, comme l’écrit Anne, sa fille : « l’Art et le beau. Il était passionné de tout, et notamment des tableaux de peintres. Avec ma mère, Lucienne-Lou, qui a toujours été à ses côtés, il formait un binôme inébranlable. Ensemble ils ont ouvert une galerie au Louvre des antiquaires. Cet autodidacte de talent était un connaisseur avéré et un expert reconnu. »

Roger et Emile Helwaser, avec leur ami Milo Adoner, luttèrent de toutes leurs forces jusqu’au bout de leur vie pour honorer la mémoire des victimes de l’immeuble de la Fondation Halphen. Ils resteront à jamais dans notre souvenir reconnaissant.

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.