Lu dans la presse
|
Publié le 28 Avril 2020

Israël - Jour du souvenir : "Nous nous souviendrons du prix payé en vies humaines pour qu'Israël existe" (Reuven Rivlin)

Le président Reuven Rivlin a affirmé lundi soir que son pays se souviendrait du lourd tribut payé "en termes de vies humaines pour qu'Israël puisse exister", lors de la cérémonie en hommage aux soldats morts au combat, depuis le Mur des Lamentations dans la vielle ville de Jérusalem.

Publié le 27 avril dans i24News

"Cette année, nous ne pouvons pas venir [sur vos tombes], nous ne pouvons pas être prêts de vous, nous ne pouvons pas vous embrasser", s'est-il désolé, en faisant référence à la fermeture des cimetières militaires en raison de la pandémie du Covid-19. "Voilà l'épidémie qui arrive et soudain, il semble que le monde tourne plus lentement (...) Cette année, nous ne pourrons pas pleurer ensemble." 

"Cette journée a pour vocation de nous rappeler les deux promesses qui sont la base de la société israélienne : la promesse de construire à la sueur de nos fronts une vie respectable, sereine et sûre pour nos enfants, mais aussi la promesse de les ramener à la maison à tout prix, même ceux qui ne sont pas rentrés du combat."

"Les sirènes qui retentissent ce soir nous rappellent la souffrance de l’indépendance qu'Israël a acquise si durement", a pour sa part déclaré le chef d'Etat-major de l'armée, Aviv Kochavi.

Pour les soldats de Tsahal, [la protection du pays] n'est pas un défi limité dans le temps, cela renvoie à une menace qui pèse tout au long de l'année", a-t-il poursuivi. "Parfois, cette menace atteint nos familles, les laissant brisées et désespérées pour toujours."

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.