Lu dans la presse
|
Publié le 19 Mars 2018

#Israel - La victime de l'attentat au couteau dans la Vieille Ville de Jérusalem succombe à ses blessures

Un Israélien d'une trentaine d'années, victime d'une attaque terroriste, a succombé à ses blessures dimanche soir. Cet attentat est survenu deux jours après l'attaque de deux soldats israéliens.

Publié le 18 mars 2018 dans Haaretz sous le titre Israeli Man Dies of Wounds Sustained in Jerusalem Stabbing Attack

Un Israélien d'une trentaine d'années, qui avait été poignardé lors d'une attaque dans la vieille ville de Jérusalem, a succombé à ses blessures dimanche soir. La victime a été identifiée comme étant Adiel Coleman, un père de quatre enfants de la colonie de Kochav Hashachar en Cisjordanie.

Coleman a été gravement blessé dimanche après-midi lorsque l'agresseur, Abed al-Rahman Bani Fadel, 28 ans, du village d'Aqraba en Cisjordanie, a poignardé la victime dans le haut de la rue Haggay, près de l'entrée du Mont du Temple.

Selon des témoins oculaires, Coleman a tenté de repousser l'assaillant jusqu'à ce que les forces de police qui se trouvaient dans la zone arrivent sur les lieux. Les forces de sécurité ont ensuite tiré sur Bani Fadel, qui est mort de ses blessures. La victime a été emmenée au centre médical Shaare Zedek dans un état grave.

Des résidents locaux ont déclaré à Haaretz que l'agresseur, père de deux enfants, était un homme introverti qui travaillait dans un entrepôt. Son frère et son oncle font partie du leadership du Hamas en Cisjordanie, bien qu'il ne soit pas considéré comme un membre actif de l'organisation.

L'armée israélienne a déclaré qu'il n'avait pas d'antécédents d'infractions à la sécurité et qu'il n'était pas inscrit sur les listes de sécurité du Shin Bet ou de la police israélienne. Il avait un permis de cinq jours pour entrer en Israël, qui a commencé dimanche, pour trouver du travail.

L'attaque est survenue deux jours après que deux soldats israéliens aient été tués dans une attaque à la voiture piégée en Cisjordanie. Le Hamas a salué cet attentat, déclarant qu'il commémorait 100 jours depuis que le président américain Donald Trump a déclaré que Jérusalem était la capitale d'Israël. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a promis samedi qu'Israël démolirait la maison du Palestinien responsable de l'attaque.

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.