Lu dans la presse
|
Publié le 20 Septembre 2016

#Israël - Le Professeur palestinien qui a emmené ses élèves à Auchwitz s'est exilé aux USA après avoir reçu des menaces de mort

Le Professeur Mohammed Dajani Daoudi a reçu des menaces de mort et a du s'exiler aux États-Unis.

Cet exilé perpétuel, qui refuse de se voir comme un réfugié, explique pourquoi l'éducation a le pouvoir de briser le cycle de la violence

Par Neta Alexander, publié dans Haaretz le 15 septembre 2016
 
Les tampons sur le passeport jordanien et israélien du Professeur Mohammed Dajani Daoudi sont une véritable pierre de Rosette pour déchiffrer le conflit israélo-palestinien. 
 
Sa vie a été marquée par l'errance de l'exil politique : d'abord à Jérusalem puis au Liban, ensuite en Syrie, en Angleterre, aux États-Unis (Michigan, Caroline du Sud, Texas), en Jordanie, à Jérusalem à nouveau, et durant la dernière année, après une nouvelle explosion de violence, à Washington DC.
 
Pourtant, lorsqu'on demande à ce militant de la paix s'il se considère un réfugié, il répond par un "non" retentissant...
 
Au printemps de 2014, Dajani a organisé la première visite de ses étudiants palestiniens à Auschwitz et dans d'autres camps de la mort en Pologne. 
 
Peu de temps après ce voyage, un rapport en arabe sur un site d'information palestinien a prétendu (à tort) que la visité avait été financée par les universités israéliennes et par des organisations sionistes. 
 
Dajani a reçu des menaces de mort. En avril 2014, il a démissionné de l'université AlQuds de Jérusalem. En janvier 2015, sa voiture a été incendiée... Lire l'intégralité.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.