Lu dans la presse
|
Publié le 23 Juin 2017

#Israel - Le syndrome de Gaza

Depuis dix ans que le territoire palestinien est aux mains du Hamas, la situation humanitaire est en dégradation constante, la violence couve toujours et Israël reste impliqué malgré lui.
La Bande de Gaza sous gouvernement islamiste est devenue une entité isolée. Depuis qu'Israël s'en est retiré unilatéralement en 2005, l'enclave côtière s'est révélée incapable de se transformer, restant à la remorque d'Israël, qui de son côté, n'a jamais réussi à sauter le pas de la coupure totale, par crainte d'une catastrophe humanitaire. 
 
Résultat : le Hamas continue de régner, à défaut de gouverner, maintenant près de 2 millions de personnes dans la précarité. Ses alliances et rapprochements successifs avec l'Egypte d'avant Al Sissi, l'Iran, le Qatar ou la Turquie le rendent toujours plus dépendant. Et quand la situation devient intenable, le mouvement islamiste relâche la pression interne en la retournant contre Israël. Ses tirs de roquettes, ses réseaux de tunnels terroristes ont contraint les forces de sécurité israéliennes à engager pas moins de quatre opérations contre le Hamas depuis 2006, la plus importante ayant conduit à plus de 55 jours de guerre à l'été 2014.
 
Publié dans Actualité Juive le 22 juin 2017, lire l'intégralité ici

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.