Lu dans la presse
|
Publié le 7 Décembre 2017

#Israel - Le taux de pauvreté baisse mais reste parmi les plus élevés de l'Organisation de coopération et de développement économiques

L'institut national d'assurance israélien a montré une augmentation du taux de pauvreté chez les enfants et les ultra-orthodoxes, ainsi qu'une baisse chez les Arabes israéliens.
Publié le 7 décembre 2017 dans Haaretz sous le titre Israeli Poverty Falls but Remains the Highest in the OECD
 
La proportion d'Israéliens vivant dans la pauvreté a diminué l'année dernière et l'inégalité des revenus était la plus faible depuis 2003, mais Israël a continué à avoir le taux de pauvreté le plus élevé de l'Ouest, a annoncé mercredi l'Institut national d'assurance.
 
Quelques 1,8 million d'Israéliens, soient 18,6% des familles israéliennes, étaient en dessous du seuil de pauvreté officiel de 8 345 shekels (2 374 $) pour une famille de quatre personnes en 2016. Cela représente une baisse d'un demi point de pourcentage par rapport à 2015. La mesure pour l'inégalité des revenus a elle baissé de 1,3%. 
 
Cependant, ce chiffre, bien qu'il soit en baisse, montre que les taux de pauvreté d'Israël sont supérieurs à ceux de tous les autres États membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques, dont font notamment partie la Turquie et le Mexique.
"Malgré les changements positifs et la réduction des inégalités, la pauvreté est encore nettement plus élevée en Israël que dans le reste de l'OCDE", a déclaré le ministre du Travail, des Affaires sociales et des Services sociaux, Haim Katz. "Le gouvernement investit des ressources importantes dans une tentative de sauver les familles du cercle de la pauvreté. Il semble que le principal problème soit la façon dont les ressources sont allouées."
 

 

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.